L’auteur est né au Maroc : Claude Griscelli relate son expérience en pédiatrie

L’auteur est né au Maroc : Claude Griscelli relate son expérience en pédiatrie

L’éminent pédiatre, né au Maroc, Claude Griscelli, vient de publier aux éditionsHumensciences sa biographie intitulée «L’enfant sans défenses».


Dans ce récit fort, ponctué, selon les éditions, d’histoires de guérisons et de drames, Claude Griscelli raconte comment une poignée de pionniers, dont il fait partie, a créé «dans les années 1970 la pédiatrie moderne et permis de mieux soigner les enfants».
À la tête d’une équipe de médecins et chercheurs formidables, ce grand immunologiste a, selon la même source, mobilisé la recherche sur des maladies génétiques graves, chroniques et sources de souffrances. «On lui doit les greffes de moelle osseuse permettant de reconstituer le système de défenses génétiquement défaillant des fameux «bébés bulles» et, plus tard, les premières étapes de la thérapie génique», détaillent les éditions. Mieux encore, ce grand pédiatre s’est aussi battu pour que l’hôpital accueille les jeunes patients dans des services spécialisés, sans les couper de leur scolarité, leur permettant ainsi de mener leur vie d’enfant ou d’adolescent.

Né à Rabat, où il a fait ses études à la Faculté des sciences, Claude Griscelli est professeur de médecine, pédiatre et immunologiste.
A son arrivée en France, il s’installe à la Maison du Maroc créée par SM le Roi Mohammed V à la Cité internationale universitaire de Paris. Tout au long de sa carrière, il entretient un lien fort avec le Maroc et nourrit des relations étroites avec le monde de la santé marocain, aussi bien en médecine clinique qu’en recherche universitaire. Il a été le pédiatre attitré des enfants du Roi Hassan II et des enfants de la famille royale. «La rencontre avec Hassan II a lieu un jour de printemps. (…)Très souvent mes pensées vont vers le Roi Hassan II, les nombreuses rencontres que j’ai eu le privilège d’avoir avec le Monarque m’ont permis d’appréhender ses immenses connaissances, son intelligence, son intuition et ses qualités de réflexion. J’ai beaucoup apprécié son intérêt pour la médecine dont il suivait attentivement les progrès», raconte Claude Griscelli dans son livre.

Mondialement connu pour ses recherches sur les déficits immunitaires héréditaires, il a été directeur général de l’Inserm et président de l’Institut Imagine, consacré aux maladies génétiques, qu’il a créé en 2007. Il est aussi à l’origine de l’opération Pièces Jaunes, qui améliore le quotidien des enfants hospitalisés.

Membre de l’Académie Hassan II des sciences et des technologies depuis 2006, il s’est installé à Rabat, où il agit comme conseiller à l’université internationale Abulcasis des sciences de la santé.
Pour rappel, son nouveau livre est publié dans le cadre de la collection «Quoi de neuf en science ?». «Si l’on peut parler de la naissance d’une vocation, je crois que la mienne se situe ici, dans la chambre blanche de l’hôpital Bicêtre, devant le triste spectacle d’un enfant qui souffre», s’exprime-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *