Accueil Culture Le bluesman du Maroc, Majid Bekkas, entame une tournée américaine
Culture

Le bluesman du Maroc, Majid Bekkas, entame une tournée américaine

Il présentera son nouvel album «Racines», réalisé pendant le confinement

Un agenda chargé pour le musicien Majid Bekkas. Après avoir produit au Festival du jazz au Chellah, le créateur de Gnaoua Blues entame ce mois-ci une tournée américaine. L’annonce est faite par le musicien lui-même, qui a posté le programme de sa tournée sur sa page officielle Facebook. En effet, il se produira dans plusieurs Etats nord-américains, en l’occurrence Massachusetts, New York, Florida, Louisiane, Californie, Oregon, Washington ou la ville de Los Angeles. Il présentera lors de cette tournée son nouvel album «Joudour» qui signifie (Racines). Réalisé pendant le confinement, cet album donne notamment à découvrir de puissants instruments africains comme le guembri, la guitare, le bouzouki, ou encore la kalimba, un instrument africain. Le musicien fêtera également à cette occasion les 20 ans de la sortie de son 1er album «African Gnaoua Blues». Un album anniversaire qui puise ses racines en Afrique, source du blues, du jazz et du funk.

Créateur et brasseur de multiples genres musicaux
Surnommé «le bluesman du Maroc», Majid Bekkas n’est plus à présenter. Il est multi-instrumentiste, compositeur et ex-professeur de guitare classique. Il est considéré comme l’un des plus célèbres musicien Gnawa. Attaché à la tradition et en même temps très ouvert à la rencontre d’autres cultures musicales, il est connu pour ses nombreuses collaborations avec les différents grand-jazzmen (Archie Shepp, Joachim Kuhn…). Ce créateur et brasseur de multiples genres musicaux, blues, jazz soul et tagnaouite apprend le oud au conservatoire national de musique et de danse de Rabat, et se forme parallèlement à la culture des confréries Gnaoua, auprès du maâlem Ba Houmane et acquiert la maîtrise du guembri. Majid a la capacité de faire sonner d’autres instruments avec brio, comme l’oud, la kalimba, la guitare. Il apprend aussi le blues et la musique soul, et débute à la guitare en 1979. Il transporte ainsi les mélomanes dans le carrefour de la fusion de la musique traditionnelle gnaouie et le blues afro-américain. Ce musicien trouve son bonheur dans la diversité. Il s’est produit dans le monde entier avec différents groupes de jazz et de blues fusion et a joué avec des musiciens tels que Archie Shepp, Pharoah Sanders, Johachim Kuhn, pour n’en nommer que quelques-uns. Il a enregistré 20 albums avec différents line-up et a remporté plusieurs prix.

Articles similaires

Abir Berriah décompose le corps féminin

La jeune artiste-peintre marocaine, Abir Berriah, est autodidacte. Elle allie deux disciplines...

La muraille historique de Rabat fait peau neuve

La Société Rabat Aménagement a lancé un appel d’offres pour la restauration...

«The Real Way To Dakar» : Les participants font escale à Dakhla

Les participants à l’édition 2023 de «The Real Way to Dakar», un...

Voici une recette venue tout droit de Londres

Il fait toujours bon parler culture et créativité en se penchant notamment...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

La Team