970x250

Le cinéma marocain brille au festival de Cannes

Le cinéma marocain brille au festival de Cannes

«Le Bleu du Caftan» de Maryam Touzani sera présenté ce jeudi dans le cadre de «Un Certain Regard»

Le réalisateur et producteur Nabil Ayouch et son épouse, la réalisatrice Maryam Touzani, ont fièrement représenté le cinéma marocain aux côtés des figures du 7ème art international, mardi soir, à la cérémonie de célébration du 75è anniversaire du festival de Cannes.
S’il n’en est pas à son premier tapis rouge cannois, Nabil Ayouch est présent à cette cérémonie pour représenter le potentiel du cinéma national honoré au festival de Cannes pour la troisième fois consécutive. Après la sélection de «Adam» en 2019, premier long-métrage de Maryam Touzani, Nabil Ayouch a présenté en 2021 son film «Haut et Fort», premier long-métrage marocain en sélection officielle du festival de Cannes, ce qui constitue une consécration pour le cinéma national, qui s’est démarqué lors de ces trois années par son exigence, sa rigueur, et la puissance de ses récits.
Le cinéma marocain s’illustre en 2022 au festival de Cannes avec le dernier film de Maryam Touzani, «Le Bleu du Caftan», qui sera projeté ce jeudi 26 mai, dans le cadre de la catégorie «Un Certain Regard». Produit par Nabil Ayouch et coproduit par Amine Benjelloun, «Le Bleu du Caftan» est en effet un long-métrage qui parle de transmission, de tradition et d’amour, au sens le plus large du terme. Il met en scène Halim et Mina, un couple qui tient une boutique de caftans dans la médina de Salé, rejoint par Youssef, un jeune apprenti qui partage avec son Maalem, Halim, la même passion sincère pour la couture. «Le Bleu du Caftan» est interprété par de nombreux comédiennes et comédiens marocains à l’instar de Lubna Azabal, Saleh Bakri, Ayoub Missioui, Mounia Lamkimel, Hamid Zoughi et autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.