970x250

Le Festival gnaoua, musiques du monde revient avec une formule itinérante

Le Festival gnaoua, musiques du monde revient  avec une formule itinérante

Il se produira durant le mois de juin dans quatre villes marocaines

Bonne nouvelle pour les amateurs du Festival gnaoua, musiques du monde ! Après deux années d’absence, l’évènement tant attendu se réinvente et revient cette fois-ci avec une nouvelle formule itinérante. «Le festival devient le Gnaoua Festival Tour. Cette caravane musicale sillonnera le Maroc durant tout le mois de juin pour aller à la rencontre de son fidèle public à Essaouira, Marrakech, Casablanca et Rabat. Et à chaque ville ses propres concerts : 12 à Essaouira, 9 à Casablanca, 5 à Rabat et 5 à Marrakech», annoncent les organisateurs.

Conçu pour toucher le plus grand nombre de public
Le Gnaoua Festival Tour a été pensé, selon les organisateurs, pour aller au plus près des aficionados. Et puisque le festival est reconnu comme un phénomène transgénérationnel, les concerts et les lieux ont été réfléchis pour répondre aux attentes de tous, jeunes et moins jeunes. «Le festival investira des espaces en plein air, des salles de spectacle, des lieux conviviaux pour permettre au plus grand nombre de retrouver la magie de cet événement», indique-t-on.
Et d’ajouter : «Cette tournée se tiendra selon les jauges qui seront autorisées et les conditions d’accueil du public en vigueur. Car il est essentiel de maintenir le lien entre le festival et son public et de continuer à porter un message d’espoir et sans relâche consolider le lien social». A cet effet, le public sera invité à Essaouira, place El Menzeh et à Dar Souiri les 3 et 4 juin. A Marrakech, au Megarama et au Centre Les Étoiles de Jamaa El Fna les 9 et 10 juin. A Casablanca, au Stade Mohammed V et à l’Uzine les 16, 17 et 19 juin. Et enfin à Rabat, au Théâtre national Mohammed V et à La Renaissance les 23 et 24 juin.

Fusion musicale arc-en-ciel
Marque de fabrique du festival, la fusion revient en force lors du Gnaoua Festival Tour. «Sur les 30 concerts programmés, la moitié sera faite de fusions inédites, audacieuses, singulières… fruit du travail de la direction artistique impliquée avec passion dans sa volonté de toujours créer des ponts par la musique», note la même source. Au menu : jazz, blues, musique africaine, folk, funk, art des griots, musique cubaine, afro blues… invités à fusionner avec les maîtres de cérémonie que sont les maâlems Gnaoua. Plus de 100 artistes déclineront leurs talents sous toutes les formes. Au programme, des voix chaudes et puissantes et une palette riche d’instruments: kora, balafon, flûte, accordéon, saxophone, ribab, guitare, percussions, clavier, batterie… un véritable arc-en-ciel musical.

L’art Gnaoua, porteur de valeurs de tolérance
Créé depuis 1998, le Festival Gnaoua, musiques du monde œuvre à la valorisation de l’art Gnaoua, porteur de valeurs de tolérance et d’ouverture. Résilient, il a depuis plus de 20 ans œuvré à la prise de conscience de la place essentielle de la culture dans le développement de notre pays. «Le Gnaoua Festival Tour est le résultat de cet engagement, de cette conviction profonde de l’action nécessaire à mener en faveur de l’inclusion des artistes et de tous les professionnels des industries créatives et culturelles, et de la nécessité de leur épanouissement pour un réel et solide développement durable de nos sociétés», soulignent les initiateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.