Accueil Culture Le groupe Intelcia immortalise son histoire
Culture

Le groupe Intelcia immortalise son histoire

«Alea Jacta Est», l’expression en latin, advienne que pourra, prononcée par Jules César quand il a franchi, avec ses troupes, le fleuve Rubicon, semble bien être l’ADN des fondateurs du groupe Intelcia.

Après 20 ans d’activité et d’expansion, réécrire l’histoire avec du recul pour inspirer et insuffler des énergies positives dans le monde des affaires, c’est le ressenti à la lecture du livre de 309 pages, rédigé en interne et qui ouvre les portes d’une entreprise qui a grandi, certes, mais qui reste tournée vers son capital humain, moteur principal de son business.

L’ouvrage est un recueil de témoignages mais le premier hommage reviendra à l’homme sans qui l’histoire aurait été différente, en l’occurrence feu Kamil Benjelloun. C’était l’un des fondateurs de Transcom Worldwilde Maroc (TWW), le prédécesseur d’Intelcia (2000-2006). Le fondateur de CBI qui à l’époque s’était imposé dans le monde des IT était visionnaire… Et la reconnaissance de Karim Bernoussi au parrain des télécoms est réelle. La complémentarité de l’actuel président du groupe Intelcia et de Youssef El Ouafir l’est également. Plusieurs personnalités de la scène économique nationale en témoigneront et se confieront sur les colonnes de cet ouvrage…
«Chez Intelcia, nous sommes des rêveurs en action. Nous avons les pieds sur terre, la tête dans les étoiles. Nous avons l’humilité et l’optimisme du premier jour et l’énergie sereine de ceux pour qui rien n’est impossible». Le ton est donné dès la couverture…

Et les auteurs ont voulu valoriser toutes les ressources du groupe sans compter celles des personnes qui les ont suivis, de loin, partenaires, institutionnels… Rédigés dans un style léger, les témoignages des uns et des autres retracent une aventure qui est partie d’un rêve mais qui est devenue une réalité, un exemple… La rencontre avec le milliardaire, Patrick Drahi, président du groupe Altice, a donné un sacré coup à l’accélérateur. Issue de la même grande école prestigieuse de Karim Bernoussi, leur association sera le fruit d’une connexion, d’un feeling avant toute chose. Une interview avec l’ancien bachelier du lycée Lyautey qui s’est envolé pour l’Hexagone afin d’entreprendre de brillantes études à Télécom Paris Tech ouvre les horizons. Le futur est là. Et les leaders comptent bien devenir le number one en Afrique. Avec ses hommes et ses femmes. L’ascenseur social est bien là. Les exemples dans le livre le démontrent. Inspirant.

Articles similaires

Le Festival Mawazine-Rythmes du Monde annonce son come-back en 2024

Après trois années d’interruption dues à la pandémie du Covid 19, le...

Quatre romans et un recueil de nouvelles pour ce début 2023

Ce début d’année s’annonce chaud chez les éditions marocaines La Croisée des...

Le Maroc et la Chine renforcent leur partenariat

A l’occasion du Nouvel an chinois, un accord de partenariat est récemment...

Une chorale interprète notre patrimoine en airs occidentaux

C’est visiblement une première. Une chorale marocaine interprète une musique de notre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux