Culture

Le MACAAL de Marrakech rouvre prochainement ses portes

Après de nombreux aménagements, le Musée d’art contemporain africain Al Maaden de Marrakech accueillera pour la première fois une collection permanente de près de 2 500 œuvres d’art, dont plusieurs produites par les artistes marocains et africains les plus renommés.

Le Musée d’art contemporain africain Al Maaden de Marrakech, relevant de la Fondation Alliances, fait peau neuve. Il s’apprête à inaugurer son nouveau parcours de collection permanente. Dévoilée pour la première fois dans toutes ses dimensions, à travers une centaine d’œuvres, représentant une trentaine de pays, cette collection patiemment bâtie par la famille Lazraq exprime l’ADN d’une institution panafricaine, postcoloniale et émancipée qui depuis son ouverture en 2016 s’est faite une place de choix sur la scène artistique mondiale. «L’année 2024 marquera le lever de rideau sur une des rares collections moderne et contemporaine réunissant des artistes de tous les pays africains et menant une réflexion active aussi bien sur l’histoire que sur l’avenir du continent, ses grands enjeux sociaux, économiques, écologiques…», exprime à ce sujet Morad Montazzami, cofondateur de Zamân Books & Curating.

Près de 2.500 œuvres d’art à l’honneur
Le MACAAL approfondit plus que jamais sa mission de mettre le Maroc et l’Afrique à l’honneur, entre regard local et global. Après quatorze expositions majeures, réunissant plus de 300 artistes et 700 œuvres d’art du continent et de sa diaspora, le MACAAL, musée pluridisciplinaire, se veut une caisse de résonance du patrimoine culturel africain mais aussi de sa nouvelle génération d’intellectuels, artistes et curators, penseurs de la place de l’art dans les sociétés africaines contemporaines. Le musée consolide également sa vocation à l’inclusion en développant une programmation culturelle adaptée à tous les publics. Il maintient une offre variée comprenant visites guidées, ateliers artistiques, rencontres, projections ainsi que diverses initiatives de médiation culturelle. C’est avec cette conviction de rendre l’art accessible au plus grand nombre que la Fondation Alliances décide de restructurer les espaces du MACAAL, proposant à ses publics une expérience renouvelée et actualisée de l’art moderne et contemporain africain ; au plus près de ses créateurs et de leurs productions. Elle offre une collection de près de 2 500 œuvres d’art, dont plusieurs produites par les artistes marocains les plus renommés, tels que Farid Belkahia, Ahmed Cherkaoui, Jilali Gharbaoui, Mohamed Melehi, Chaïbia Talal, Abbès Saladi, Malika Agueznay, Hassan El Glaoui, Mounir Fatmi ou encore Hassan Hajjaj.

«Ce nouvel accrochage permanent de plus d’une centaine d’œuvres, à rotation régulière, poursuit divers objectifs: pérenniser l’ADN du musée et catalyser ses actions culturelles, renouveler le regard du visiteur et enrichir son expérience, partager avec le public un fonds familial qui a été constitué avec passion et patience. Cette collection est représentative d’une diversité courante et d’expressions plastiques existantes sur le continent africain. Une diversité qui rend hommage à son identité plurielle, mais toujours dans la coexistence et la cohabitation», relève Othman Lazraq, directeur du MACAAL. Il faut dire que la collection permanente rassemble également de grands artistes du continent comme Chéri Samba, Malick Sidibé, Abdoulaye Konaté, Sammy Baloji et Billie Zangewa, ainsi que des artistes de la scène artistique maghrébine, notamment Nidhal Chamekh, Abderrazak Sahli, Aissa Ikken ou encore Malek Gnaoui.

C’est le titre de la boite
A propos du parcours de l’exposition permanente
Scénographie : Pensé en aller-retour entre passé et présent, et à la lumière des grandes dynamiques guidant l’évolution du continent africain, le parcours de l’exposition permanente est placé sous le commissariat de Zamân Books & Curating (Morad Montazami et Madeleine de Colnet), en collaboration avec Meriem Berrada, directrice artistique du MACAAL, et le travail scénographique de Franck Houndegla. A travers une sélection d’œuvres emblématiques et une pluralité de médiums, ce parcours présenté sur plus de 1.000 m2 d’espaces d’exposition propose une expérience unique et transfrontière. Ainsi chaque salle du musée invitant le visiteur dans un univers propre et singulier, rythmé par les idées de penseurs africains d’aujourd’hui (Louisa Yousfi, Achille Mbembé, Felwin Sarr, Salima Naji, Dénètem Touam Bona…). « Ce nouveau parcours et ses espaces spécialement dédiés sont pensés comme autant d’escales à travers un périple cosmopolite et pluriel. Chaque escale se présente à travers un verbe d’action, nous invitant à repousser les limites de notre imagination. Aussi, à chaque salle son enjeu thématique, son univers scénographique et son écosystème. Un parcours qui s’inscrit dans l’ADN du MACAAL : musée panafricain où les artistes femmes jouent un rôle important, qui a pour vocation de représenter les artistes africains depuis Marrakech. », explique Morad Montazami.

Articles similaires

Culture

Groupe marocain Tafsout Band lance «Is Tktit»

Le groupe Tafsout (printemps) vient de lancer son tout nouveau single intitulé...

Culture

Chanteuse marocaine installée au Canada: Leila Gouchi en mini-tournée aux Pays-Bas

L’artiste marocaine Leila Gouchi vient de clôturer dimanche sa mini-tournée aux Pays-Bas....

Culture

Appelé ComediaBlanca : Un 1er festival de l’humour égaie Casablanca

Une première. Un festival de comédie est dédié à la métropole économique....

Culture

Ramadan 2024 : Voici ce que propose la grille de programmes de 2M

«FEDTV 3», «Jib Darkom», «Bnat Lahdid»…

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus