Le mécène Bert Flint expose ses oeuvres d’art à Casablanca

Le mécène Bert Flint expose ses oeuvres d’art à Casablanca

Patrimoine éthnique et culturel

L’exposition vente aux enchères se tiendra, pendant 4 semaines à Casablanca. Déclarée ouverte le 15 janvier prochain, elle permettra de valoriser des oeuvres, principalement, sélectionnées des régions de la vallée du Souss et saharienne. Le professeur historien de l’art est connu pour ses expositions au Maroc mais aussi en dehors, notamment, à travers son exposition Africa, the Art of a Continent à la Royal Academy of Arts à Londres, en 1995, déjà. Pour des raisons liées à la pandémie et au respect des mesures sanitaires, la vente aux enchères aura lieu à huit clos le 19 février prochain. Retour sur une série limitée d’oeuvres rappelant des traditions bien ancrées.

L’exposition de la vente aux enchères des oeuvres provenant de la collection du professeur, historien de l’art, Bert Flint aura lieu le 15 janvier prochain. Fasciné par le Maroc et son riche patrimoine ethnique et culturel depuis plus de 50 ans, l’homme défend la diversité des identités culturelles du Royaume. Pour cette fois-ci, il a réuni une collection comprenant des instruments de musique, des costumes, des bijoux, des meubles, des tapis, des ustensiles et artisanat d’art berbère qui proviennent, principalement, de la vallée du Souss et de la région saharienne. A travers cette exposition, Bert Flint réinvite les traditions berbères qui se sont imposées de l’Atlas à l’Anti-Atlas et du Sahara au Sahel. Il entend révéler au grand jour les pratiques culturelles témoignant d’un socle culturel commun. «Le Maroc est intimement lié, depuis la préhistoire, au monde subsaharien», affirme le mécène.

Pour rappel, Bert Flint a enrichi plusieurs collections et musées de ses oeuvres et de ses recherches dont le Musée Yves Saint Laurent Marrakech, le Musée Municipal du Patrimoine Amazigh d’Agadir et le musée Tiskiwin. Tout le long de sa carrière, il a participé à de nombreuses expositions et conférences dans des musées et universités en Europe et en Amérique. A titre d’exemple, en 1995, il a participé à l’exposition Africa, the Art of a Continent à la Royal Academy of Arts à Londres. Sa maison de vente, à travers, cette collection recevra un vif succès lors de son passage, aussi, au musée Yves Saint Laurent.

A Casablanca, l’exposition ouvrira ses portes le 15 janvier avec des horaires fixés, rendant les visites possibles pendant 4 semaines. Quant à la vente aux enchères, elle se tiendra le 19 février à 17 heures. L’exposition comprendra entre autre, un manuscrit marocain du XIIIème siècle, des ceintures en soie et fil d’or du XVIIIème, un ensemble en terre cuite des régions du sud… Le professeur d’histoire de l’art a retenu, aussi, dans sa panoplie d’oeuvres certaines issues de ses expéditions dans les pays du Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger). De cette manière, le mécène compte faire voyager ses adeptes au-delà des frontières du Maroc pour découvrir d’autres traditions et coutumes. «La majorité des lots proposés lors de cette vacation ont permis de faire avancer les études relatives au patrimoine marocain et ont fait l’objet de diverses publications réalisées par M. Bert Flint», rappelle l’organisateur.

Par ailleurs et en raison de la pandémie Covid19, la vente aux enchères se déroulera à huis clos. Les amateurs d’art pourront, ainsi, acquérir des oeuvres rappelant l’identité culturelle du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *