970x250

Le nouveau single de Zakaria Ahmad, Joell et Santana pour encourager l’équipe nationale

Le nouveau single de Zakaria Ahmad, Joell et Santana pour encourager l’équipe nationale

Les singles s’enchaînent et se poursuivent en guise d’encouragement aux Lions de l’Atlas qui participent au Mondial 2022 au Qatar. Le nouveau tube «Yallah», qui vient d’être lancé par l’artiste marocain Zakaria Ahmad, avec les chanteurs Joell et Santana, en est un.

Dans le clip de cette œuvre musicale, les mélomanes peuvent découvrir des artistes dynamiques qui interprètent «Yallah», après des youyous, en rythmes marocains, voire africains ainsi qu’en dialecte marocain et en anglais. Le tout en transe.
Quant à la réalisation de cette vidéo, elle est conçue par Zouhair Bric avec un mix et mastering de Taib Mekouar qui en est également le producteur. «Le morceau est maintenant de sortie», indique, sur sa page officielle Facebook, Zakaria Ahmad qui a, à son compteur, d’autres tubes comme «Lil» (La nuit) et «La vérité». «J’espère que vous l’apprécierez», s’exprime-t-il sur Instagram à propos de ce single qu’il a sorti outre « Adios ». De même, il lance des covers (reprises). C’est le cas de «Madanit natfarko » (Jamais je n’allais penser que nous allions nous séparer). Quant à la Camerounaise Santana, elle se produit avec Zakaria Ahmad et Joell dans «Yallah» en anglais et rythmes africains. Elle y exprime à son tour son encouragement pour l’équipe nationale qui vient de disputer son premier match, lors de cette Coupe du monde, face à la Croatie avec un score nul pour chacune des deux formations de joueurs. Sur sa page dans le même réseau social, elle révèle même son amour pour l’art. «La musique c’est ma passion», révèle-t-elle.
Outre ce morceau, un autre vient d’être lancé. Il s’agit de «Hadi Bladi» (C’est mon pays) qui fait partie des projets de la chaîne de production MDA appropriée au producteur et compositeur Mousâab El Anzi, sur YouTube. Un tube conçu et produit par lui-même avec une composition de Redouane Eddairi, un arrangement de Badr El Makhlouki et une réalisation de Fayçal Hlimi. Le tout sur une interprétation par la voix de l’artiste Abderrahim Bana. Quant au tournage, il s’est déroulé, selon le producteur, «à Marrakech, notamment dans un riad reflétant l’histoire et la civilisation du Maroc». Dans le clip, une trentaine de personnages qui y participe «se glisse dans des tenues et des décors issus du patrimoine marocain authentique». Et ce n’est pas tout ! Cette œuvre est garnie des rythmes de la «Dekka merrakchia». «Cette œuvre sera aussi tel un message adressé au monde à l’occasion de cette grand-messe footballistique pour insinuer que le Maroc est un pays authentique de par sa civilisation, son originalité, son patrimoine, sa nature et sa position géographique singulière», détaille M. El Anzi.
Après ces deux œuvres, d’autres suivront sûrement pour mieux soutenir le Onze national. A écouter en boucle !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *