Le parcours fulgurant de Mounir Fatmi mis en lumière en Italie

Le parcours fulgurant de Mounir Fatmi mis  en lumière en Italie

Une sélection de ses œuvres les plus significatives sont exposées à L’Officine Dell’Immagine à Milan

La galerie d’art italienne L’Officine Dell’Immagine, située à Milan, met à l’honneur l’artiste pluridisciplinaire Mounir Fatmi, reconnu à l’échelle internationale pour ses recherches artistiques, plastiques et sociales. Elle lui consacre une exposition inédite baptisée «The Age of Conséquences», prévue jusqu’au 30 juillet. Celle-ci rassemble une sélection de ses œuvres les plus significatives. «La galerie accueillera pour la deuxième fois l’exposition personnelle de cet artiste, l’une des voix les plus prestigieuses de l’art contemporain. Elle rend hommage à sa longue et solide carrière», peut-on lire sur la plate-forme de la galerie. Alliant installations, sculptures, dessins ou photographies, «The Age of Conséquences» offre un large aperçu de ses œuvres.

On distingue entres autres «La Pietà» (2007-2010), «Save Manthattan», «The monuments» (2008-2009), «Evolution or Death, Sebastien» ( 2013) ou «The Year Zero» (2012). Outre cette exposition Solo à Milan, Mounir Fatmi, figure à l’affiche de l’exposition «Trilogie marocaine», qui se déroule actuellement au Musée Reina Sofia de Madrid, participe à l’exposition collective «Mémoire de la Défense» au Musée Es Baluard de Palma. De plus, l’artiste se distingue à l’exposition «Icônes» à la Fondation Boghossian à Bruxelles et à «The Slipstream» au Brooklyn Museum. Il sera également parmi les artistes de la prochaine Biennale de Casablanca et de la Biennale d’art contemporain hybride de Lens.

Sollicité pour exposer dans de nombreux musées prestigieux dans le monde entier tels que le Centre Georges Pompidou, le Victoria & Albert Museum, le Mori Art Museum de Tokyo, ou encore le MAXXI de Rome, ses œuvres se trouvent également dans de grandes collections publiques, dont celles du Stedelijk Musée, le Louvre Abu Dhabi, la Fondation Louis Vuitton pour la création à Paris, le Musée Kunstpalast, Düsseldorf, le Musée arabe d’art moderne Mathaf à Doha, et le Brooklyn Museum à New York. A la fois vidéaste, peintre, sculpteur et photographe, Mounir Fatmi est un artiste insaisissable. Animé d’une insatiable curiosité, il travaille sur la base d’archives, de photographies ou même d’articles de journaux.

Ses œuvres sont pour la plupart des installations mystérieuses construites à partir de cassettes VHS, de câbles ou d’obstacles d’équitation. Déconcertantes, elles sont autant de métaphores de notre époque. Violentes, habitées, elles livrent une vision du monde grave et poétique.

  • Capture d’écran 2021-06-02 à 11.30.32
  • Capture d’écran 2021-06-02 à 11.30.47
  • Capture d’écran 2021-06-02 à 11.30.57

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *