Le patrimoine historique et architectural mis en valeur

Le patrimoine historique et architectural mis en valeur

Le programme de cette semaine comporte des expositions des œuvres d’art des artistes-peintres de la région, en l’occurrence Riad Bouhlal, Lina Madina, Souad
El Feky, Jamila Alaoui Mribtou et celle de la styliste tétouanaise Meriem El Mouden.

La première Semaine culturelle estivale de Tétouan se poursuit jusqu’au 20 août, dans les plus importants sites intra-muros. Co-organisée par l’association Tétouan Asmir et l’association Haja Zoubida Afilal, «cette semaine se déroule dans le respect des mesures de prévention et de distanciation physique face à la pandémie de Covid-19 et vise à mettre en valeur le patrimoine tétouanais et faire connaître la broderie, la couture traditionnelle, le carrelage et autres produits de l’artisanat et du terroir dont se distingue cette région. Dans ce sens, elle connaît l’ouverture de trois anciennes maisons, dont les locaux avaient été restaurés dans le cadre de la préservation de l’héritage historique et sont destinées à abriter les activités de cette première édition», fait part Atimad Ftouh, représentante du comité d’organisation et membre du bureau de l’association Haja Zoubida Afilal.

Animation de la ville

Les travaux de cette première édition ont débuté, samedi 14 août, aux locaux de Dar Abdellatif dans l’ancienne médina. La programmation de cette première journée s’est distinguée par le vernissage de l’exposition d’art plastique et celles des produits d’artisanat et du terroir.
Par ailleurs, les organisateurs ont voulu faire de cette semaine un grand événement à la hauteur des attentes des Tétouanais et des visiteurs de la ville, et ce grâce une programmation riche en activités culturelles et artistiques bien adaptée à cette période festive et estivale. Des conférences et des rencontres scientifiques sont programmées, lors de cet événement, avec la participation d’une pléiade d’universitaires, de chercheurs et d’experts spécialistes du patrimoine et en restauration des monuments aux locaux de Dar Ben Jelloun, considéré comme un fleuron de l’architecture traditionnelle de l’ancienne médina de Tétouan. Et comme prévu, elles seront transmises virtuellement pour pouvoir en faire profiter au grand public marocain et étranger. Parmi lesquelles, il y a lieu de citer une table ronde tenue sous le thème «La participation de la société civile dans le programme de réhabilitation du patrimoine et la préservation de la mémoire».

Les rites et rituels du mariage traditionnel tétouanais

En plus des rencontres scientifiques, le public est invité à découvrir les rites et rituels du mariage traditionnel, et ce à travers l’ancien trousseau marié avec des tenues traditionnelles de fête, dont la célèbre Cheda tétouanaise. Un espace a été aménagé pour présenter les accessoires pour la préparation du thé, les gâteaux, … Le programme de cette semaine comporte des expositions des œuvres d’art des artistes-peintres de la région, en l’occurrence Riad Bouhlal, Lina Madina, Souad El Feky, Jamila Alaoui Mribtou et celle de la styliste tétouanaise Meriem El Mouden. Il s’agit également des expositions des produits de l’artisanat et du terroir, qui constituent un atout majeur pour le développement touristique de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *