Accueil Culture Le patrimoine historique et culturel d’Ouezzane mis en avant
Culture

Le patrimoine historique et culturel d’Ouezzane mis en avant

Dans le cadre du 10ème Salon régional du livre organisé du 12 au 18 décembre à Dar Dmana

Ouezzane doit sa renommée à ses sites culturels et religieux uniques, mais aussi à son patrimoine naturel. Dans ce contexte et après Tanger, Larache et Al-Hoceima, c’est au tour de la cité spirituelle de Dar Dmana d’abriter du 12 au 18 décembre la dixième édition du Salon régional du livre de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Initié par la direction régionale du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, cet événement livresque se distingue cette année par la programmation d’un colloque sous le thème «Le patrimoine culturel entre mise en avant et valorisation: Cas de la province d’Ouezzane». Une pléiade d’intellectuels, d’acteurs culturels et de connaisseurs de l’histoire d’Ouezzane discute de la question de préservation et de la valorisation du patrimoine, notamment de l’ancienne ville, surnommée autrefois Dar Dmana. Ce qui permet au public de renouer avec le passé architectural et historique d’Ouezzane. Une occasion aussi bien pour les Ouezzanis que les visiteurs de découvrir et revisiter les multiples monuments historiques et religieux dont regorge Dar Dmana, notamment les mausolées et les zaouïas d’Ouezzane telles que Zaouïa Al Ouazzania, dont la création remonte au XIème siècle de l’hégire par le grand maître soufi Moulay Abdallah Chérif.
Par ailleurs, ce dixième Salon régional itinérant se déroulera sous le thème «La lecture au service du développement régional». Et à l’instar de l’exposition régionale itinérante de produits d’artisanat, qui vient de prendre fin, la majorité des travaux de cet événement aura lieu sur une des places les plus animées d’Ouezzane, en l’occurrence celle de l’Indépendance, et ce en vue d’attirer un grand public parmi les habitants et les visiteurs de la ville. En plus de la mise en avant et la valorisation du patrimoine de la ville, les organisateurs ambitionnent, comme c’était le cas pour ses précédentes étapes, de rapprocher les écrivains du grand public, tout en encourageant au développement de l’industrie du livre au Maroc. L’objectif étant certainement d’assurer «une participation très active des intellectuels et des acteurs culturels dans le domaine de l’écriture et l’édition du livre», selon un communiqué des initiateurs de cette dixième édition, tout en soulignant l’importance du «rôle important de l’industrie du livre dans la réalisation des objectifs du projet de développement durable».
Notons qu’au grand bonheur des amoureux du livre, ce Salon régional se distingue par la programmation des rencontres pour la lecture poétique et narrative ainsi que la présentation des nouveaux ouvrages en présence de leurs auteurs pour communiquer avec le public sur leurs œuvres et leur expérience dans la création et l’écriture littéraires. Il prévoit également des soirées musicales conformément à son ambition de contribuer à l’animation de la ville.

C’est le titre de la boite
Ce Salon régional se distingue par la programmation des rencontres pour la lecture poétique et narrative ainsi que la présentation des nouveaux ouvrages en présence de leurs auteurs pour communiquer avec le public sur leurs œuvres et leur expérience dans la création et l’écriture littéraires.

Articles similaires

Khadija Assad, une étoile s’est éteinte

La star emblématique de la télévision et du cinéma marocain, Khadija Assad,...

Une fondation dédiée pour Casablanca et le Maroc

Une nouvelle fondation du patrimoine musical marocain voit le jour. Elle rassemble...

Fatima Amahzoune publie un nouveau livre

« Moha Ou Hammou Zayani Amahzoune, la saga d’un grand guerrier (1857-1921)»...

«Le concept de Factory est différent d’une galerie classique»

L’artiste-peintre tangéroise Najoua El Hitmi parle de son nouvel espace/atelier factory qu’elle...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie