Le virage numérique s’impose

Le virage numérique s’impose

Débat autour de la poésie et de la créativité en temps de Covid-19

Au Maroc comme ailleurs, les gens ont manifesté dès le début de la crise sanitaire, due à la pandémie du coronavirus, un fort engouement pour les sites web et les réseaux sociaux dédiés aux amoureux des livres, des films de fiction et documentaires ainsi que des autres œuvres artistiques. C’est dans ce contexte que se déroulera à distance une table ronde, dimanche 5 juillet, autour du thème «La poésie et de la créativité en temps de coronavirus». Initiée par la Maison de la poésie de Tétouan, cette rencontre se distingue par la participation du critique et dramaturge Khalid Amine, le critique littéraire et artistique Charaf Eddine Majdouline et le président de la Fondation du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, Ahmed Housni.

Elle ne manquera pas de soulever des questions concernant l’importance de la poésie et l’art et le besoins d’accéder au monde numérique en cette période exceptionnelle. Les participants débattront du rôle des nouvelles plateformes et les canaux de communication dans la publication et l’échange des idées, des poèmes et des différents types de créativité humaine. Surtout qu’ «un grand nombre de musées, de théâtres et d’instituts culturels vont fermer inévitablement leurs portes et d’autres risquent de perdre beaucoup de leurs ressources. Tandis que plusieurs projets culturels en chantier sont en arrêt dans les pays en développement», selon les organisateurs.

Cette crise sanitaire a permis, poursuit la même source, de se rendre compte de la nécessité pour l’enregistrement d’intégrer le monde numérique et la publication des rencontres, des salons, des expositions et des séminaires. Il est ainsi du devoir de chacun de transformer des archives et des documents dont «des livres, des magazines et des journaux, des pièces de théâtre des œuvres cinématographiques et d’art contemporain… en publications numériques en vue de préserver la mémoire humaine et de la rendre plus accessible au public», a-t-on ajouté. Notons que cette table ronde est précédée d’une série d’autres rencontres littéraires et poétiques à distance organisées par sous le slogan «Jardins de la poésie».

A cet effet, la Maison de la poésie de Tétouan a invité une pléiade de poètes et de critiques littéraires pour animer cette série de rencontres via les réseaux sociaux. Les «Jardins de la poésie» se sont ainsi distingués par la lecture des poèmes devant un public virtuel marocain et arabe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *