970x250

Les annonces de Mohamed Mehdi Bensaid après ses 100 jours

Les annonces de Mohamed Mehdi Bensaid après ses 100 jours

Jeux électroniques, théâtre, nouveaux complexes cinématographiques…

Tout comme d’autres départements, le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication dresse le bilan de ses 100 jours. A ce propos, Mohamed Mehdi Bensaid, qui s’exprimait lundi devant la Chambre des représentants, a mis en avant l’initiative «Le théâtre bouge» consistant en «l’investissement en 60 pièces de théâtre et leur diffusion sur les chaînes de la SNRT». En outre, le responsable gouvernemental énumère l’ouverture de «150 salles de spectacles et de performances pour permettre aux producteurs de films et de pièces de théâtre d’avoir plusieurs espaces et ressources de revenus». Mieux encore, il avance la création du «Label Maroc destiné à inventorier et valoriser le patrimoine marocain matériel et immatériel». Et ce n’est pas tout ! Le ministre révèle que ces 100 jours sont marqués par la protection et la mise à niveau des monuments historiques, ainsi que leur restauration et promotion au niveau national par le biais du tourisme culturel voire à l’échelle internationale, notamment auprès de l’Unesco.

De plus, M. Bensaid s’appuie à la stratégie de commercialisation du livre auprès des enfants pour les encourager à la lecture. Une manière, pour lui, d’investir dans les générations montantes. Dans ce sens, il cite la création de bibliothèques de proximité dans les quartiers et les universités pour promouvoir la lecture et créer des opportunités de revenus pour les écrivains et éditeurs. Par l’occasion, il rappelle la mise à niveau de maisons de jeunes et de la culture (studios, incubateurs, gaming, musique, théâtre, salles de spectacle). De plus, il annonce «l’ouverture sur les jeux électroniques et la programmation informatique via un partenariat avec la Fédération royale marocaine des jeux électroniques pour la création d’espaces dédiés dans 100 maisons de jeunes en 2022».

«Il y a également une vision intégrale pour promouvoir l’industrie cinématographique. Pour l’heure, nous travaillons avec le ministère de l’économie et des finances pour passer de 20 à 30% en termes de subvention des productions publiques, ce qui aura un impact positif sur les investissements extérieurs et la création de nouveaux emplois», ajoute-t-il. Aussi, 25 nouveaux complexes cinématographiques seront, tel qu’il l’avance, créés «pour atteindre plus de 200 salles avant la fin de l’année en cours». De surcroît, son département envisage de créer des salles de show cinématographique et théâtral dans les 900 maisons de jeunes et culture de par le Royaume y compris le milieu rural.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.