Les exploitants des salles de cinéma tirent la sonnette d’alarme

Les exploitants des salles de cinéma tirent la sonnette d’alarme

La Chambre marocaine des exploitants des salles de cinéma (CMSC) vient d’envoyer une lettre au ministre de la culture, de la jeunesse et du sport, Othman El Ferdaous, dont une copie à Sarim Fassi Fihri, directeur du CCM, pour alerter sur la situation critique des employés et des employeurs de l’exploitation cinématographique au Maroc.

«Nous n’avons eu de cesse, depuis juillet 2020, d’écrire au ministère de la culture afin que les salariés du secteur, dûment déclarés à la CNSS, soient pris en charge au-delà du mois de juin 2020. Le CVE a finalement déclaré le 6 janvier 2021 que la CNSS prendrait en charge les employés des industries culturelles et créatives, ce qui a été un soulagement pour l’ensemble d’entre eux, sans revenu et sans compensation CNSS depuis plus de 6 mois. Malheureusement, cette annonce officielle tarde à être mise en œuvre à la CNSS, le portail de déclaration n’étant toujours pas opérationnel et les salariés du secteur doivent encore supporter le mois de janvier sans revenu, ainsi que ce début de mois de février», peut-on lire dans la lettre. Et d’ajouter «Monsieur le ministre étant au quotidien en lien direct avec nos employés, nous pouvons témoigner de la très forte précarité dans laquelle ils sont plongés actuellement. Même les allocations familiales et la couverture médicale leur ont été suspendues pendant cette pandémie les condamnant à une triple peine».

La CMSC a par ailleurs tiré le signal d’alarme concernant les sociétés d’exploitation cinématographique. Elle annonce en effet que les chiffres d’affaires annuels ont chuté de 85% pour les exploitants et distributeurs de cinéma en 2019 et 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *