Les musées : Une belle échappatoire artistique à la pandémie

Les musées : Une belle échappatoire artistique  à la pandémie

En ces circonstances de pandémie, les musées se sont voulus une échappatoire pour les férus de l’art.

Après environ trois mois de confinement, ces espaces ont aidé ces passionnés à échapper à l’angoisse de cet isolement en programmant des expositions virtuelles. C’est le cas de «César : Une histoire méditerranéenne» organisée auparavant au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain et mise en ligne par la Fondation nationale des musées, présidée par Mehdi Qotbi.

A propos de cette infrastructure digitale, lancée en partenariat avec Virtuelli, agence d’imagerie virtuelle, M. Qotbi, indique : «Cette plate-forme, ouverte au grand public et aux amateurs d’art, abrite les visites virtuelles d’expositions artistiques organisées par la Fondation nationale des musées et des musées sous sa tutelle». Histoire de contribuer à la démocratisation de l’accès à l’art et à la culture. Une notion si chère à M. Qotbi dont la démarche se veut également de permettre aux visiteurs de découvrir, à travers des visites autoguidées, les chefs-d’œuvre «exposés dans nos musées depuis chez soi, à partir d’un ordinateur ou d’un appareil mobile». Outre l’exposition dédiée à César, le musée virtuel propose «Face à Picasso», la toute première exposition marocaine, consacrée au maître du XXe siècle, que le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain avait abritée. La plate-forme livre aussi la rétrospective «Le sel de ma terre» de Hassan El Glaoui le temps d’une exposition-hommage à cet artiste, accueillie par le même musée qui a abrité l’exposition «Lumières d’Afriques», présentée pour la première fois en Afrique du Nord et partagée sur la plate-forme virtuelle.

Le musée en ligne, qui expose aussi «Les Couleurs de l’Impressionnisme» donne, de plus, à voir des œuvres exposées lors de la première Biennale d’art contemporain de Rabat organisée du 24 septembre au 18 décembre 2019, ainsi que l’exposition intitulée «Voyage aux sources de l’art».
D’autres musées ont rouvert leurs portes pour accueillir les fans qui ont pris du plaisir à contempler les œuvres de grands artistes. Entre autres, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat a initié après le confinement différentes expositions, notamment celles des éminents artistes Gharbaoui, Ben Ali R’bati et Fouad Bellamine. D’autres musées sont fréquentés de par le Maroc, c’est le cas des musées Dar El Bacha et Dar Si Saïd à Marrakech. Et ce n’est pas tout !


La Fondation nationale des musées poursuit son travail pour programmer des expositions dans des musées de par le Royaume et en ouvrir d’autres. Ainsi, le Musée de la musique à Meknès, Musée de Dar Hariss à Tanger, Musée de l’art de l’Islam à Fès et le Musée de Tétouan sont prévus pour 2021.

Et récemment, les travaux de rénovation de Bank Al-Maghrib à Marrakech ont été lancés pour en faire un musée à Jemaâ El Fna. De quoi égayer davantage cette place mythique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *