Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall Rosenberg

Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall Rosenberg

La 3ème édition de l’ouvrage phare traitant de la communication non violente de Marshall Rosenberg a été enrichie d’un important chapitre sur la médiation et la résolution des conflits.

Traduit dans plus de 30 langues et vendu à 170.000 exemplaires en France, le livre permet assurément d’améliorer radicalement et de rendre authentique la relation d’autrui avec les autres. L’auteur est parti du principe que l’esprit de compétition, imprégné de préjugés et d’intolérance, induit, en effet, une mauvaise compréhension des autres. Ces états engendrent bien souvent de la colère, des frustrations et des comportements agressifs.

C’est ainsi que le psychologue propose un ouvrage dédié à une communication de qualité avec les autres. Pour lui, c’est une des compétences les plus précieuses qui soit, dans sa vie personnelle comme au travail. Marshall Rosenberg met ici à notre disposition un outil très simple dans son principe, mais extrêmement puissant dans ses effets : la communication non violente. Formé à la psychothérapie psychanalytique et docteur en psychologie, Marshall B. Rosenberg a fondé le «Center for Non Violent Communication» (CNCV), organisation internationale œuvrant pour la paix dans plus de 60 pays et en a occupé pendant de nombreuses années la fonction de directeur des services pédagogiques.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont le best-seller Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde. Il a été distingué pour son action par de nombreux prix. Il est décédé en 2015.
Ed. La Découverte (28 avril 2016)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *