Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall Rosenberg

Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall Rosenberg

C’est la troisième édition de l’ouvrage phare de la communication non violente, traduit dans plus de 30 langues et vendu à 170.000 exemplaires en France.

Sous une nouvelle couverture, cette version est enrichie d’un important chapitre sur la médiation et la résolution des conflits. Partant du fait que «la plupart d’entre nous ont été élevés dans un esprit de compétition, imprégnés de préjugés et d’intolérance», les auteurs expliquent comment cette éducation nous conduit le plus souvent à une mauvaise compréhension des autres. Elle engendre au quotidien de la colère, des frustrations et des comportements agressifs. Une communication de qualité avec les autres est une des compétences les plus précieuses qui soit, dans sa vie personnelle comme au travail.

Ed. La Découverte (28 avril 2016)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *