970x250

Sortie livre: «La poule et son cumin», un roman qui décrit les clivages sociétaux au Maroc

Sortie livre: «La poule et son cumin», un roman qui décrit  les clivages sociétaux au Maroc

A 30 ans, Zineb Mekouar sortira le 9 mars à Paris son premier roman intitulé «La poule et son cumin».

Le livre sera disponible au Maroc. Installée depuis 2009 à Paris, l’auteure diplômée à Sciences-Po Paris et à HEC a débuté sa carrière dans le conseil et la stratégie. Elle a été responsable des affaires publiques dans un incubateur de start-up. Son livre est léger mais rappelle les différences culturelles ; la fracture sociale. Subtilement, la jeune romancière qui est fortement engagée dans la question du genre raconte deux destins de deux jeunes femmes qui se sont côtoyées de très près mais qui ont été séparées naturellement par des trajectoires opposées au fil des ans… «Deux destins, deux Maroc», c’est le schéma directeur du roman de Zineb Mekouar.

Elle narre une amitié très forte entre Kenza et Fatiha, la fille de la nourrice. Cet extrait traduit sa force : «Les deux enfants finissaient toujours par s’endormir main dans la main, l’une s’approchant trop près du rebord du matelas, l’autre le nez écrasé sur le pied du lit. Elles restaient ainsi sur une bonne partie de la nuit – les doigts entremêlés».

Mais la réalité de la société marocaine les rattrapera… Sous la plume de la romancière, la narration des retrouvailles des deux filles, en 2011 traduit, bel et bien, un choc de cultures. La romancière rappellera, subtilement, que l’avortement est interdit au pays, contrairement à ailleurs où l’amour hors mariage n’est pas un crime…

Bref, le croisement des deux destins à l’opposé met en exergue deux héroïnes qui évoquent soit la soumission soit la transgression. «Dans cette grande fresque, leurs blessures et leurs drames épousent les clivages politiques et sociaux du Maroc contemporain. Intime et universel.» Au fil des lignes, Zineb Mekouar décrit l’amitié, les blessures, l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte de Kenza, riche et bien née, et de Fatiha, fille de bonne… Le Maroc d’aujourd’hui en somme !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.