Une publication qui concrétise une mission confiée par le Souverain à l’historien Mohamed El Qabli

Une publication qui concrétise une mission confiée par le Souverain à l’historien Mohamed El Qabli

Nouveau livre édité par la Fondation du forum d’Asilah

En publiant le nouveau livre intitulé «Mohamed El Qabli: la patience du chercheur, l’impartialité de l’historien», la Fondation du Forum d’Asilah concrétise davantage la mission confiée à cet historien par le Souverain. En effet, M. El Qabli était chargé de «revoir l’histoire du Royaume, d’en écrire les étapes avec un esprit scientifique tout en tirant profit de l’évolution des méthodes modernes en recherche». En détail, la publication comprend, en 142 pages, les actes de la journée d’étude organisée par la Fondation en hommage au parcours de cet historien, également universitaire. Ainsi, ce livre se répartit en trois axes.

Dans ce sens, le premier restitue, selon la Fondation, «les interventions des participants à l’événement autour du parcours du doyen honoré». «Quant au deuxième axe, il présente les réalisations académiques de l’historien. Le troisième étant consacré au parcours de M. El Qabli depuis sa nomination, en 2005, en tant que directeur de l’Institut royal pour la recherche sur l’histoire du Maroc (IRRHM)», détaille la structure. Selon la même source, la présentation de cette œuvre tient compte du programme de la journée d’hommage organisée en juillet 2018 dans le cadre des activités de la quarantième session du Moussem culturel international d’Asilah.

Quant à la couverture du livre, elle est illustrée par une œuvre de la jeune artiste, Meryem Essaôudi, participante à l’atelier d’arts pour enfants qui se tient tout au long de l’année à Asilah à l’initiative de la Fondation. Outre cet ouvrage, l’IRRHM a, à son tour, publié, en réponse à l’orientation royale, une œuvre de référence composée de plus de 800 pages. En plus de cette œuvre, conçue en quatre langues, l’institut a émis des livres, études, recherches de valeur, ainsi que des traductions. Le tout dans le cadre des missions de recherche confiées à cet institut sous la direction du doyen El Qabli qui a orienté, avec dévouement, humilité et compétence avérée, les travaux des chercheurs et œuvré à fédérer les opinions et les positions des chercheurs en histoire malgré leurs références multiples, sources, courants de leur formation et attentes croisées.

Pour rappel, M. El Qabli a reçu son éducation au Maroc et en France à l’Université de Bordeaux et à l’Université Paris I- Panthéon-Sorbonne où il a obtenu l’agrégation en 1962. Ce qui l’a qualifié à enseigner à l’Université Mohammed V. Aussi, cet historien a, en 1984, soutenu sa thèse de doctorat d’État consacrée à «la société et la culture à l’époque médiévale».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *