Malick Sidibé, Henri Cartier-Bresson et Touhami Ennadre à l’affiche

Malick Sidibé, Henri Cartier-Bresson et Touhami Ennadre à l’affiche

La Fondation nationale des musées dévoile sa nouvelle saison

La rentrée culturelle (2021-2022) de la Fondation nationale des musées (FNM) s’annonce exceptionnelle et dense. Elle met en vedette l’art de la photographie dans tous ses états. Au programme, quatre grandes exposition inédites. A commencer par l’exposition intitulée «Afrique vue par ses photographes, de Malick Sidibé à nos jours», prévue à partir le 13 octobre au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI). Selon la FNM, «cette exposition est un hommage à l’artiste malien et à toute une génération de jeunes photographes de la scène africaine contemporaine, qui interrogent l’avenir du continent africain».

Dans le même musée, les clichés mondialement connus d’Henri Cartier-Bresson, l’un des plus grands photographes français du XXe siècle, seront présentés en novembre. «C’est une exposition éponyme, première sur le continent africain, qui présente la vision intime de l’artiste et les événements historiques dont il fut témoin», explique la même source. Au programme également de cette nouvelle saison, l’exposition «De rage et de désirs, le coeur battant des hommes» de Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault. En effet, les photographies magistrales de ces deux artistes habilleront les cimaises du MMVI. «C’est une exposition d’images chargées en symbolisme sur la force humaine faite d’oppositions et de paradoxes», relève la FNM. Le célèbre artiste marocain Touhami Ennadre va clôturer cette saison photographique. Il expose pour la première fois son oeuvre au MMVI, composée de photographies exclusivement en noir et blanc, à la fois énigmatiques et tragiques, prises aux quatre coins du monde. En parallèle de ces expositions, la FNM annonce la réouverture de nouveaux musées.

D’ailleurs, elle va ouvrir, le 29 novembre, un nouvel espace muséal contemporain à Tanger, alors que le 13 décembre verra la réouverture à Tétouan du Musée ethnographique Bab Okla, après plusieurs mois de rénovation. La ville de Meknès, quant à elle, verra l’inauguration, le 14 décembre, du Musée de la musique à Dar Jamaï. Par ailleurs, la FNM invite à s’informer sur cette riche et diversifiée programmation culturelle à travers ses plateformes, à savoir les pages Facebook, Instagram et le site électronique (www.fnm.ma).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *