Marrakech du Rire 2013 : Le meilleur pour la fin

Marrakech du Rire 2013 : Le meilleur pour la fin

J’aime bien l’humour, ça me fait rire, je trouve ça marrant!». Voilà une phrase de Malik Bentalha qui résume parfaitement ce festival qui en est aujourd’hui à sa 3ème édition. Lancé par Jamel Debbouze, le Marrakech du Rire a très rapidement acquis une notoriété qui lui permet de compter parmi ses invités des personnalités des plus prestigieuses.

Le MDR 3ème édition qui a démarré mercredi dernier par la «Halqa» orchestrée, comme les années précédentes, par Hassan El Fad, s’est clôturé samedi dernier avec un gala exceptionnel dont le ton a été donné plus tôt dans la journée lors de la conférence de presse. Entouré de tous les humoristes, Jamel Debbouze a donné aux journalistes présents un avant-goût de la soirée qui les attendait, faisant même une annonce qui a laissé tout le monde sans voix. Celui qui est à l’origine du MDR a révélé la présence des Daft Punk au gala.

Le soir venu et alors que le public cherchait encore la meilleure place pour être en face de la scène, c’est Mohamed Nouar qui a assuré la première partie de la soirée. Le jeune homme qui a remporté les Tremplins de l’Humour 2009 et qui a fait ses premiers pas dans le Jamel Comedy Club a ravi le public grâce aux clichés auxquels il a dû faire face en tant qu’Arabe. Mais tout le monde n’attendait qu’une chose : l’entrée en scène du seul et unique Jamel Debbouze annoncé par le Dj et rappeur américain Big Ali. C’est à ce moment que la pléiade de stars a commencé à défiler sur la scène du Palais El Badii, avec un Dj Abdel toujours fidèle au poste.

Anthony Kavanagh et Rachid Badouri ont livré au public un show à l’américaine avec une performance de danse pour le Québécois d’origine marocaine. Les invités à ce gala n’ont eu aucun moment de répit et leurs zygomatiques s’en souviendront ! Et s’il y a une marionnette qu’ils ne sont pas près d’oublier c’est bien Jean Marc, que le ventriloque Jeff Panacloc manie parfaitement pour offrir des répliques hilarantes. Jean Marc n’hésite pas à taquiner Jamel Debbouze quand celui-ci les rejoint sur scène. Si la grande partie des humoristes était présente lors des éditions précédentes, ils ont livré des sketches que le public découvrait pour la première avec des duos inédits à l’instar de celui composé de Franck Dubosc et du maître de cérémonie.

Avec un Dubosc en habit traditionnel marocain parlant arabe et souhaitant à Jamel la bienvenue à Marrakech. Pour diversifier la programmation, Kamel le magicien était également de la partie avec un tour permettant de dévoiler Amel Bent à un public ravi de l’accueillir sur scène.

Intervenant à plusieurs reprises en suppliant Jamel Debbouze de le laisser passer à la télé car sa mère regardait cette dernière, le jeune prodige Malik Bentalha a fini par obtenir gain de cause pour le plus grand plaisir du public. Celui qui a commencé au Jamel Comedy Club avant d’avoir le succès qu’il a aujourd’hui, est revenu sur ses souvenirs d’enfance et notamment sur un certain Charles avec qui sa mère le comparait constamment.

Jonathan Lambert qui participe pour la première fois au MDR est venu muni d’un encensoir pour chasser le mauvais œil de la scène en demandant au public de répéter après lui : «Khamsa fi 3inik». Le public a également eu droit à des interventions d’Audrey Lamy, Ari Abitan, le talentueux D’jal, Jérémy Ferrari, Waly Dia et bien d’autres. Mais le moment tant attendu est enfin arrivé et Big Ali est revenu sur scène pour annoncer le groupe le plus attendu du moment, les Daft Punk.

Alors que le public se lève pour immortaliser cette première, les paroles mettent la puce à l’oreille et une fois leurs casques ôtés, ce n’est autre que Jamel Debbouze et Michaël Youn. Mais pas le temps d’être déçus, ils offrent un final exceptionnel en chansons avec tous ceux qui ont fait le show lors de ce gala inoubliable qui ne cessera de faire parler de lui dans les années à venir. Alors comme n’ont cessé de le répéter les humoristes présents, on ne peut que dire : Merci Jamel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *