Culture

Mehdi Foulane, un jeune artiste aux multiples talents

© D.R

Le jeune Mehdi Foulane est au tournant de sa carrière artistique. Après avoir impressionné le public grâce à ses derniers rôles aussi bien au cinéma qu’à la télévision, il retournera, bientôt, sur scène pour jouer le personnage complexe de Nawfal, qui est le fils d’un Marocain revenant de Tindouf, dans une nouvelle pièce avec la troupe «Masrah Lhay». Le jeune Mehdi ne cache pas sa fierté de côtoyer, grâce à ce nouveau rôle, les anciens comédiens dont les deux ténors du théâtre à savoir son père, Hassan Foulane et Abdelilah Ajil, qu’il considère depuis son enfance comme un proche parent. Il s’estime chanceux d’être le fils d’un artiste. «Je ressens depuis toujours une grande estime et forte admiration pour mon père, duquel j’ai appris beaucoup de choses qui m’ont aidé à progresser dans ma vie d’artiste», confie la jeune star avec émotion. Mehdi Foulane a fait sa première apparition sur scène à l’âge de dix ans avec la troupe «Masrah Lhay». Et il a été ainsi prédestiné dès son enfance à une carrière artistique réussie. «Je me souviens de Larbi Batma, qui me prédestinait au métier d’artiste en me disant que «tu seras comédien». Les mots de ce grand artiste restent depuis gravés dans ma mémoire», dit-il. Après son premier rôle au théâtre avec la troupe «Masrah Lhay», Mehdi Foulane décroche à l’âge de 16 ans un autre rôle dans la série «Zaid Nakess» de Nacer Lahouir. Sa participation à cette série télévisée lui a permis de se faire beaucoup plus connaître et aimer du public. Il se voit ensuite multiplier ses rôles, qui l’ont aidé à montrer d’autres talents de musicien et d’artiste comique. Il parvient à se faire remarquer par le metteur en scène Mourad El Khaoudi, qui lui accorde le personnage principal dans son court métrage «Cercle de la mort». Il réussit ainsi et en quinze minutes à y impressionner le public par son interprétation du personnage complexe et osé du jeune voleur. Le jeune Mehdi Foulane vient de jouer le rôle d’Omar dans le long métrage «Les ailes de l’amour» d’Abdelhaï Laraki. Il confie avoir tant aimé ce personnage qui lui ressemble beaucoup dans la vie. «C’est un personnage qui donne beaucoup de valeur à l’amitié. Il me ressemble énormément. Je suis arrivé en peu de temps à me lier d’amitié avec beaucoup d’artistes», précise Mehdi Foulane, avant de poursuivre que «Je me sens heureux, car tous les personnages que j’ai interprétés au théâtre, au cinéma ou à la télévision me ressemblent beaucoup». Très influencé par son père Hassan Foulane, le jeune artiste a mené une enfance heureuse dans une famille, qui se lie d’amitié avec un grand nombre d’artistes marocains. «J’étais fasciné par l’expérience de ces artistes. Lorsqu’ils venaient voir mon père à la maison, je restais attentif à ce qu’ils disaient, j’en ai appris beaucoup de choses sans me rendre compte. J’ai beaucoup d’estime pour ces anciens artistes, qui continuent de se produire avec passion». Connu pour son sens de l’humour, le jeune Mehdi Foulane se dit continuer d’apprendre pour progresser dans sa vie professionnelle. Et ayant bien démarré sa carrière artistique, il rêve d’obtenir un nouveau rôle lui permettant de découvrir tous ses talents.

Articles similaires

Culture

9ème Forum international d’architecture à Marrakech

Conférences et ateliers scientifiques au programme

Culture

Rajaa Achaoui expose ses œuvres à Rabat

La plasticienne Rajaa Achaoui exposera, du 19 au 29 avril à la...

Culture

24ème édition de FICAK: Deux films marocains en lice pour le prix «Ousmane Sembène»

13 longs métrages et 14 courts métrages seront en lice à la...

Culture

«Morocco Chess Week» : Pour promouvoir le jeu d’échecs dans toutes ses dimensions

L’événement prévoit l’organisation de deux nouveautés majeures

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus