Mehdi Qotbi : «L’année 2021 sera marquée par l’ouverture de plusieurs musées»

Mehdi Qotbi : «L’année 2021 sera marquée par l’ouverture de plusieurs musées»

Entretien avec Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM)

ALM : Pouvez-vous nous dresser l’état des lieux des musées, en termes de fréquentation, après leur réouverture ?

Mehdi Qotbi : Nous avons bien fait d’ouvrir les musées. Malgré la pandémie, nous sommes extrêmement surpris de voir la fréquentation qui a pris des proportions inespérées. Cela est dû aussi à la qualité des expositions proposées sur le patrimoine artistique moderne et contemporain marocain. Ainsi, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat présente trois belles expositions, à savoir «Gharbaoui, l’envol des racines» qui se poursuit jusqu’au 8 février 2021, «Les peintres marocains dans les collections nationales, de Ben Ali R’bati à nos jours», qui se tient jusqu’au 15 décembre, et puis une belle rétrospective de Fouad Bellamine qui se déroulera jusqu’en avril prochain. Et donc tout amène un monde incroyable. La fréquentation est également considérable au musée Dar El Bacha et Dar Si Saïd à Marrakech. Je vous confirme qu’en termes de nombre d’entrées, le Musée Mohammed VI de Rabat accueille 170 visiteurs par jour, ce qui est énorme. Le vendredi enregistre presque 250 à 300 visiteurs. Le Musée de Dar Bacha reçoit, quant à lui, 120 à 130 entrées par jour. D’ailleurs, toutes les visites se déroulent dans le respect des normes sanitaires édictées par le gouvernement.

Quel est votre plan d’action pour 2021 ?

L’année 2021 sera marquée par l’ouverture de plusieurs musées. D’abord, il y aura l’ouverture du Musée de la musique à Meknès, le Musée de Dar Hariss à Tanger. Nous allons ouvrir le Musée de l’art d’Islam à Fès et le Musée de Tétouan. De plus, on va lancer en décembre prochain les travaux de rénovation de Bank Al Maghrib à Marrakech qui sera un musée de Jemaa El Fna. Malgré le confinement, nous avons continué à la Fondation à préparer les projets. Nous travaillons via les visioconférences avec l’ensemble des collaborateurs.
Qu’en est-il du Musée de Laâyoune ?

Bien évidemment, le musée de la ville de Laâyoune sera dédié au patrimoine hassani. Aujourd’hui, nous avons tous les objets mais il nous manque juste un lieu pour concrétiser ce projet. Je suis en pleine concertation avec le président de la région pour le faire avancer.

Quelle place occupe la FNM à l’échelle internationale ?

Le travail fait par la Fondation est respecté à travers le monde. Je cite l’exemple de la France qui a choisi la Fondation pour former nos amis et nos frères à la muséologie. C’est une reconnaissance aussi au travail qui a été accompli à nos jours par la Fondation. Puisque comme vous le savez, l’Agence française de développement (l’AFD) a consacré un budget de formation.

Le projet de loi 56 .20 a été adopté récemment visant à octroyer la marque d’excellence «Musée du Maroc». A quel point ce projet contribuera-il au rayonnement des musées à l’échelle nationale ?

C’est un projet qui a été voulu par SM le Roi, pour que les musées puissent respecter les normes muséologiques et les règles qui édictent un musée.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *