«Miroir de l’âme» : Voyage au cœur de l’univers sensuel de Rajae Lahlou

«Miroir de l’âme» : Voyage au cœur  de l’univers sensuel de Rajae Lahlou

Prévue à la galerie Living 4 art à Casablanca

«Dans notre société moderne conformiste, chacun de nous doit museler une partie de sa personne pour se fondre dans la masse, si bien qu’à force l’on oublie le soi véritable. Il devient alors primordial de procéder à une introspection, de «regarder à l’intérieur»».

Après «La quête de soi», l’artiste-peintre Rajae Lahlou revient cette fois-ci avec une nouvelle exposition baptisée «Miroir de l’âme», prévue à partir du 22 mai 2021, à la galerie casablancaise Living 4 art. Autodidacte et créative, l’artiste présente, à travers ses créations, un univers pictural reflétant des éléments qui unissent chaque être humain. «Dans notre société moderne conformiste, chacun de nous doit museler une partie de sa personne pour se fondre dans la masse, si bien qu’à force l’on oublie le soi véritable. Il devient alors primordial de procéder à une introspection, de «regarder à l’intérieur»», explique l’artiste dans une note d’information. Et d’ajouter que «l’œuvre d’art comme un miroir de l’âme constitue une infinité d’états d’âmes humains, cachés par le blindage du corps et exprimés par le talent de l’art, qui est possédé dans notre nature et donc impossible d’être retenue incompréhensible». A travers son exposition, le public distingue en effet les différentes silhouettes qui abordent les œuvres de cet artiste. «Elles constituent le reflet de la psyché de chacun, des représentations de l’homme, impuissant et insignifiant dans un monde toujours en mouvement, qui ne l’attend guère», indique-t-on.

Il faut dire que le travail de Rajae Lahlou s’inscrit dans une quête acharnée et ininterrompue d’une beauté sensuelle et spirituelle. Elle s’inspire et s’enrichit de tout ce qui l’entoure, de ce qu’elle voit et vit, et de ce qu’elle ressent pour les exprimer et les refléter dans ses créations artistiques. Influencée depuis son plus jeune âge par l’environnement de la capitale culturelle du Maroc, Rajae Lahlou a toujours porté de l’intérêt à l’art dans ses diverses formes. Passionnée de romans, musique, cinéma et de poésie, c’est dans la peinture qu’elle trouve son réconfort, une discipline qui lui permet de s’exprimer librement sans se soucier des normes et diktats imposés par la société.

En tant qu’artiste-peintre, sa technique de prédilection est l’abstrait. Sa créativité et liberté d’esprit sont exprimées à travers ses œuvres abstraites, n’ayant pas de formes prédéfinies, transcendant le monde réel, essayant de dépeindre et de souligner ce qui va bien au-delà de la réalité observée, réduisant l’univers qui nous entoure à des idées basiques et des sentiments primaires. Ce n’est pas pour autant que ses toiles sont simples.

Bien au contraire, les peintures de Rajae Lahlou sont complexes et ambiguës, chaque personne trouvant dans ses tableaux sa propre vérité, car au final, ses œuvres sont un voyage, une sorte de pèlerinage qui permet de se retrouver avec soi-même et de voir au plus profond de son âme, à l’image d’un miroir ou d’un écho lointain. Une fois de plus, l’univers de Rajae Lahlou est une véritable montagne d’émotions et de sentiments que l’on ressent lorsque l’on contemple ses œuvres, allant de la mélancolie, la tristesse et le spleen représentés par les couleurs sombres, à la joie et l’extase symbolisés par des couleurs vives, stimulantes et pleines de vie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *