Culture

Moussem de Tan Tan: Une clôture en grande pompe

Ce rendez-vous annuel qui prend une place importante dans les agendas culturels ne cesse de marquer par son empreinte les esprits de tous les visiteurs.

Des visiteurs qui se sont déplacés en masse afin de célébrer le patrimoine en général et les traditions sahraouies en particulier. D’ailleurs, un grand nombre des tribus nomades du Maroc saharien s’est réuni dans la grande place de la Paix et de la Tolérance pour accueillir la délégation tunisienne venue en tant qu’invités d’honneur et les Émirats Arabes Unis partenaires de cette grand-messe culturelle.

Trois cultures s’entremêlent donc, pour faire de la ville de Tan-Tan un hub de la culture nomade, avec tous ses attraits artisanaux, culinaires et cérémoniaux, qui signent le chef-d’œuvre de Tan Tan.
Dans les premiers bivouacs, khaymas de la «Place de la Paix et de la Tolérance», les Émirats Arabes Unis ont dressé leurs espaces d’exposition, dans une allée circulaire digne d’un voyage de senteurs, de découverte et de dégustation. Des tentes thématiques qui montrent la diversité du patrimoine émirati.

Ce dernier riche et varié n’a aménagé aucun effort  pour faire vivre aux festivaliers la vie nomade du désert d’Arabie, leur offrant une expérience de dégustation, une contemplation des traditions vestimentaires et une découverte musicale et cérémoniale à faire évader les visiteurs.
Dans la même lignée, et face aux dizaines de khaymas étalées des tribus nomades marocaines, se dressent les tentes thématiques tunisiennes où se mêlent les différentes cultures du peuple maghrébin frère, dans un esprit de festivité, d’accueil et de spontanéité, attraits marquants de la société tunisienne.

Les pays invités tout comme l’audience et les nombreux convives de marque ont également été séduits par un show inédit de la tradition équestre marocaine dont le son assourdissant de la Tbourida résonne encore dans les tympans d’un public qui en voulait encore et encore.

La dimension culturelle du Moussem de Tan Tan, organisé par la fondation Almouggar, s’est amplifiée également par la présence de journalistes et de correspondants de plusieurs pays représentant des médias tunisiens, émiratis, koweïtiens, français, espagnols, portugais, serbes, polonais et latino-américains.

Articles similaires

Culture

Des expositions, des rencontres, des conférences… au menu: Le centenaire du Jardin Majorelle, célébré tout au long de l’année 2024

Le Jardin Majorelle et la Fondation Jardin Majorelle se réjouissent de célébrer...

Culture

Lauréate du Prix Norval d’art souverain africain: CNN met les projecteurs sur l’artiste Amina Agueznay

Inspirée de l’architecture marocaine et créée dans des ateliers textiles locaux, une...

Culture

Exposition à la Galerie 38 Plongée dans l’univers fascinant de Fathiya Tahiri à Casablanca

L’artiste Fathiya Tahiri revient à la Galerie 38 de Casablanca et dévoile...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux