970x250

«Babel» chante «She is all mine» dans le film «The moderator» de sortie le 29 juillet

«Babel» chante «She is all mine» dans le film «The moderator» de sortie le 29 juillet

«Quand Babel m’a présenté ses chansons, mon choix s’est porté sur l’une d’elles». En fait, ces artistes ne sont pas les seuls à avoir soumis leurs œuvres. «Il est vrai que d’autres m’ont soumis leurs morceaux, mais j’ai eu une prédilection pour ce groupe».

Le groupe marocain de rock «Babel» interprète un nouveau single intitulé «She is all mine» (Elle est tout à moi) dans le film «The moderator» produit par Hicham Hajji et réalisé par Zhor El Fassi El Fihri qui sera de sortie le 29 juillet. L’annonce de ce tube est faite par l’agent artistique de cette formation de musiciens, Mohamed Moufid Abba Sbai. Sur sa page officielle Instagram, «Babel» ne manque pas de devoir une fière chandelle au manager ayant, tel que ce groupe le précise, «rendu cette collaboration possible».
De son côté, M. Hajji, également réalisateur, précise à ALM : «Quand Babel m’a présenté ses chansons, mon choix s’est porté sur l’une d’elles». En fait, ces artistes ne sont pas les seuls à avoir soumis leurs œuvres. «Il est vrai que d’autres m’ont soumis leurs morceaux, mais j’ai eu une prédilection pour ce groupe», ajoute le producteur du film qui aborde la violence faite aux femmes. La particularité en étant d’être tourné à la manière d’une œuvre venue tout droit d’Amérique où le producteur est également basé. A ce propos, il se veut très attaché à son pays d’origine. «Je suis plus installé ici au Maroc qu’aux États-Unis», indique-t-il.


Quant à la composition de chanteurs, elle n’est pas à son premier titre. Elle est connue pour «Feels so right» avec Rwapa Crew sur une production de RedOne après avoir triomphé à la compétition Génération Mawazine 2011. Un single que «Babel» lance en deux nouvelles versions en 2019 en collaboration avec son agent artistique. Et ce n’est pas tout ! Ce groupe qui célébrera en fin juillet sa propre journée a au compteur d’autres titres à l’instar de «Mankderch» (Je ne peux pas) qui fait partie de son album «Voyage» dont les paroles sont conçues en dialecte marocain par le chanteur, Adil Bouaouad. Cette formation d’artistes a également sorti en anglais «It’s corrosion». Une œuvre qui, tel que le révèle celle-ci, «parle d’un autre état psychologique dans lequel le protagoniste, qui a créé l’album, patauge. Il a le sentiment que son âme est érodée et rongée par la rouille et qu’il n’a plus la force d’endurer plus. Il doit s’en sortir à tout prix et le plus vite possible. Pour lui, le temps du changement est arrivé».
Mieux encore, le rock du groupe s’est mêlé avec la musique classique dans «Sahara Dialna» (Sahara is ours ou le Sahara est à nous) issu d’une collaboration avec l’éminent chef d’orchestre symphonique marocain Rachid Regragui. Une création qualifiée par ses concepteurs de première.
Pour rappel, Babel a été créé en 2007. Il rassemble six artistes. Chacun ayant son propre background artistique.
Cependant, le rock demeure leur point commun. C’est pourquoi ils tentent de l’allier à d’autres styles de musique en y introduisant une touche marocaine. Une créativité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.