970x250

Festival Timitar : 380.000 spectateurs en deux jours

Festival Timitar : 380.000 spectateurs en deux jours

Tomber de rideau magistrale sur la 17ème édition

A la place Al Amal, la foule, en délire lors de cette dernière soirée du festival, a repris les chansons du groupe mythique Oudaden tout en l’emportant dans un lac de rythmes et de sonorités ancrés dans l’ADN du Souss et au-delà.

La 17ème édition du festival Timitar Signes et Culture s’est achevée samedi sur une belle soirée, riche en couleurs et en émotions, avec notamment une grosse prestation des artistes Abdelaziz Stati, Hatim Ammor, et Oudaden ayant gratifié le public d’un concert des plus festifs. Les 18 concerts programmés lors de cette édition tenue les 15 et 16 juillet ont drainé un public estimé à 380.000 spectateurs.
Le public de la ville d’Agadir et ses visiteurs ont répondu présent à ce rendez-vous incontournable et aujourd’hui ancré dans la mémoire de deux générations. Les amateurs de rythmes divers ont investi en masse samedi les deux scènes : l’historique Place Al Amal et la place Alwahda en bord de mer qui est dédiée à un public plus jeune, offrant ainsi aux festivaliers un choix hétéroclite et pourtant cohérent de découverte musicale dans la ville.

Réel point d’orgue d’un festival classé parmi les meilleurs de la planète, le public a été invité, lors de cette dernière soirée, à apprécier des talents hors normes.
A la place Al Amal, la foule, en délire lors de cette dernière soirée du festival, a repris les chansons du groupe mythique Oudaden tout en l’emportant dans un lac de rythmes et de sonorités ancrés dans l’ADN du Souss et au-delà.
L’un des moments les plus attendus de la seconde soirée fut le concert de la star de la chanson marocaine Hatim Ammor qui a réussi, au cours de cette soirée mémorable, à enflammer un public assoiffé en interprétant avec brio et spontanéité ses grands tubes.

La soirée a connu son apothéose avec Abdelaziz Stati qui a enflammé la scène lors d’un moment de communion parfaite avec le public ayant repris en chœur ses célèbres tubes. De la prestation vocale à la maîtrise de la scène, le chanteur est sans nul doute le maître de la musique chaâbi marocaine.

L’ambiance de liesse collective régnait également sur la scène de Place Al Wahda avec les concerts très ambiancés signés Ahmed Amaynou, Hoba Hob Spirit, et Jamal Rass Derb une nouvelle scène d’horizons différents répondant à ce besoin de liberté et d’énergie positive que revendiquent les nouvelles générations.

Une fois encore Timitar remplit son contrat en créant des moments de joie, de communion et des souvenirs qui restent quand les temps sont difficiles. Un succès qui se réitère année après année et dont les piliers sont les Gadiris eux-mêmes, avec l’implication et le dévouement sans faille de ses bénévoles, de ses sponsors et du soutien indéfectible des acteurs institutionnels et des autorités locales : la municipalité d’Agadir, la Région de Souss-Massa, la wilaya, l’Office national marocain du tourisme, le Conseil régional du tourisme de Souss-Massa et l’Association des hôteliers d’Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.