Inscription de l’art gnaoua à l’Unesco : Une consécration du patrimoine marocain

Inscription de l’art gnaoua à l’Unesco : Une consécration du patrimoine marocain

L’année 2019 est marquée par l’inscription de l’art gnaoui au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Il faut dire que la candidature de l’art gnaoua a été approuvée lors de la 14è session annuelle du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco qui a tenu ses travaux du 9 au 14 décembre dans la capitale colombienne en présence de plus de 124 pays, dont le Maroc. Suite à la validation de la candidature marocaine, l’art gnaoua vient s’ajouter à sept autres éléments du patrimoine national déjà inscrits sur cette liste, en l’occurrence «L’espace culturel de la place Jemaa El-Fna», «Le Moussem de Tan-Tan», «La diète méditerranéenne», «La fauconnerie», «Le festival des cerises de Sefrou», «Les pratiques et savoir-faire liés à l’arganier» et «La Taskiwin», danse martiale du Haut-Atlas occidental classée comme «nécessitant une sauvegarde urgente». L’art gnaoua a acquis une renommée internationale grâce aux fusions de cette musique spirituelle avec d’autres genres musicaux étrangers tels que le blues, le jazz et le reggae.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *