CultureMusique

Nabyla Maan sort «Ana Fnit»

La jeune chanteuse Nabyla Maan vient de dévoiler sa nouvelle chanson «Ana Fnit». Une œuvre musicale et poétique, composée et écrite par Tarik Hilal, qui puise dans le patrimoine marocain.

La musicienne contemporaine Nabyla Maan ne cesse d’impressionner ses fans. Elle a dévoilé sa nouvelle chanson baptisée «Ana Fnit», tournée en clip. Composée et écrite par Tarik Hilal, cette nouvelle œuvre originale où la poésie, selon la tradition du zajal, prend une place prépondérante. Lancée, il y a quatre jours sur sa chaîne officielle, «Ana Fnit» est visionné, à ce jour par plus de 50.000 vues. En effet, la chanson s’adresse au cœur dans sa recherche constante de l’amour. D’ailleurs, le clip, une œuvre signée Ismail Zahri, nous plonge dans l’histoire «d’une femme qui, dans sa quête de l’amour, recherche la poésie pour apaiser sa soif. Incapable de la trouver, elle erre aux confins de son âme à la recherche des mots justes et finit par écrire ce poème ultime qu’elle désirait tant». Le clip offre une dimension visuelle captivante à ce voyage poétique. Il nous convie à une expérience artistique complète, où la musique et la narration se mêlent harmonieusement pour créer une histoire émotionnelle et envoûtante. Une fois de plus, Nabyla Maan nous offre une fusion unique de talent artistique. Elle propose un voyage musical et visuel qui ne laissera personne indifférent.

Un nouvel album basé sur la poésie et le zajal
«Ana Fnit» fait partie de son nouvel album dont la sortie est prévue cette année. Toujours en quête permanente d’une nouvelle conception de la musique traditionnelle marocaine, Nabyla Maan revisite à travers cette nouvelle œuvre le riche patrimoine du Royaume. «C’est un album qui s’inscrit à la fois dans la rupture et dans la continuité par rapport à «Dalalu Al-Andalus». Dans la rupture parce que ce sont toutes des chansons originales écrites et composées pour l’album», avait-elle révélé à ALM. Composé de 8 chansons, les paroles de cet opus sont créées par son mari Tariq Hilal et le compositeur et pianiste Noureddine Baha. «C’est un opus qui s’inscrit toujours dans la continuité parce que mes racines sont toujours dans les musiques traditionnelles du Maroc. Nous avons essayé, Tarik et moi, de définir une manière d’écrire la poésie dans le style du zajal, avec un langage ancien mais toujours compréhensible de nos jours. Nous avons traité de ce qui nous a touchés émotionnellement pendant la période de l’écriture, à savoir l’amour ou la nostalgie», avait-il souligné. Pour réaliser son œuvre musicale, la jeune musicienne s’est inspirée de tout ce qui est relatif à l’âme. «C’est un album assez profond qui tisse des liens avec mon intérieur. Nous le considérons, Tarik et moi, comme une expérience très personnelle que nous avons hâte de partager avec notre cher public», avait-elle confié.

Pour rappel, Nabyla Maân a étudié la musique et la composition et appris à jouer de la guitare. Elle n’avait que 16 ans lorsqu’elle a réalisé sa première chanson, écrite par sa sœur qui est devenue par la suite sa parolière préférée. En 2005, elle obtient rapidement un contrat et publie son premier album intitulé «D’nya», produit par la maison de disques Platinium Music. Cet album, vendu à quelques centaines de milliers d’exemplaires, a été suffisant pour que l’artiste s’impose sur la scène nationale. Nabyla Maân n’a cessé, depuis, de se produire en concert dans des festivals au Maroc et en Europe. À 19 ans, elle était la plus jeune chanteuse arabe et africaine à se produire à l’Olympia de Paris. Elle a notamment été décorée en 2015 par SM le Roi Mohammed VI d’un Wissam royal à l’occasion du 52ème anniversaire de la Fête de la jeunesse.

Articles similaires

Culture

Cinéma : Daaaaaalí, aïaïaïaïaïaïaïe !

Il fallait bien cinq grands noms pour tenter de cerner cette figure...

Culture

Festival international du court-métrage de Tyr Le film marocain «la vérité» en lice

Le film marocain «La vérité» est en lice pour la compétition officielle...

Culture

Elle supervise le programme «Le Droit par l’Art»: L’artiste Nawal Sekkat met au service des universités son expertise artistique

Dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation de l’écosystème de...

Culture

Une œuvre initiée par Amal Ayouch et Sanae Assif: «Rêve sans frontières» à Rabat : Regards croisés sur l’œuvre de Fatema Mernissi

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger abrite le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux