Najat El Baz reproduit avec son propre style une œuvre de Picasso

Najat El Baz reproduit avec son propre style une œuvre de Picasso

Elle participe à Malaga à une exposition rendant hommage au père du cubisme

Elle a organisé et participé à plusieurs expositions au Maroc et à l’étranger. La prochaine en date sera, à partir de ce vendredi 23 octobre dans la galerie «Art Adiscar» à Malaga, en Espagne, le temps d’un show de toiles qui rendra hommage au célébrissime plasticien, Pablo Picasso. L’artiste-peintre marocaine, Najat El Baz, y prendra part avec une œuvre séculaire. «J’exposerai avec mon propre style, une reproduction d’une œuvre meublée de la femme au chapeau.

C’est un tableau peint par cet artiste en 1937», précise-t-elle en rappelant que Picasso est né dans la ville où se tiendra cet événement qui se poursuivra jusqu’au 30 novembre. Elle ne manque pas également d’évoquer le parcours de cette star dans son domaine. «Il a beaucoup donné à l’art. Il était également sculpteur. Comme il a créé l’école cubiste», enchaîne Najat qui indique qu’il a créé ce courant artistique avec son homologue français, Georges Braque. «Je suis intéressée à lui», enchaîne-t-elle. Le tout en tenant à expliquer qu’une reproduction est faite pour rendre hommage puisqu’un artiste a toujours son propre style. Najat, elle, fait dans «l’impressionnisme».

Quant au cubisme au Maroc, elle estime que «rares sont les artistes qui y font dans ce style initié par Picasso». En fait, le premier tableau peint par cette artiste-peintre, installée à Agadir, était aussi une reproduction de ce plasticien espagnol, également écrivain et contemporain de deux guerres mondiales. «J’ai commencé l’art depuis trois ans. A l’âge de dix ans, je me suis lancée en peinture. Pour mieux apprendre, mon premier choix s’est porté sur l’œuvre «Les femmes d’Alger» du même artiste», se remémore-t-elle en racontant des bribes de son parcours.

Ainsi, lorsqu’elle a grandi, elle a suivi, en 2004, une formation artistique de «seulement une année à Paris». Après quoi, elle a énormément enchaîné les expositions individuelles et collectives dans le pays et au-delà des frontières. Elle est même médaillée par l’Académie des Arts, Sciences et Lettres de Paris. En 2016, elle a fondé l’association d’échange d’art international. Et ce n’est pas tout. «Je suis la seule artiste-peintre marocaine à avoir exposé au siège des Nations Unies à New York. Comme j’ai eu beaucoup de Prix», exalte-t-elle en rappelant avoir également initié la foire internationale d’art contemporain (Agadir Art Fair) et le Festival international du film sur l’art (Ciné Art Agadir).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *