Newsletter, e-formation et accompagnement : Casamémoire poursuit ses activités culturelles même en confinement

Newsletter, e-formation et accompagnement : Casamémoire poursuit ses activités culturelles même en confinement

L’association continue son accompagnement de tout ce qui touche à la sauvegarde du patrimoine et par là la culture urbaine en «élaborant les dossiers d’inscription de bâtiments au patrimoine national».

En plein état d’urgence sanitaire, l’association Casamémoire pense la culture autrement en l’exploitant différemment. Elle y englobe naturellement le patrimoine et la créativité qui font son champ de bataille. Ainsi, un «lien» sera, selon les initiateurs, gardé avec les amoureux de la ville de Casablanca, en premier lieu, à travers une newsletter qui sera diffusée régulièrement.

«Une e-formation sera également dispensée aux guides-médiateurs bénévoles qui feront découvrir les trésors de la ville aux Marocains et aux étrangers», détaillent les organisateurs. Selon la même source, l’association continue son accompagnement de tout ce qui touche à la sauvegarde du patrimoine et par là la culture urbaine en «élaborant les dossiers d’inscription de bâtiments au patrimoine national». L’objectif ultime étant, selon les organisateurs, de favoriser la compréhension entre diverses communautés et la réconciliation des citoyens avec leur espace et leur mémoire.

Concernant les Journées du Patrimoine de Casablanca, l’événement phare de l’association, une «nouvelle formule sera conçue pour accompagner le citoyen dans la réappropriation de son espace et l’aider à le réinvestir autrement après le confinement».
A propos des situations d’urgence, l’association estime qu’il est «essentiel» pour le développement durable et la sécurité d’y prioriser la culture. Il est également question pour Casamémoire d’exploiter celle-ci afin de favoriser l’édification de la paix, le relèvement et la réconciliation, ainsi que sa capacité de renforcer la résilience face aux catastrophes. «Seule une approche du développement centrée sur la diversité, le respect des différences, la transmission intergénérationnelle ainsi que le dialogue entre les cultures peut conduire à des résultats durables, inclusifs et équitables», ajoute la structure.

La même source cite, par l’occasion, l’Unesco, dont cette association est partenaire à statut consultatif. L’organisation étant persuadée qu’aucun développement ne peut être durable sans une composante culturelle forte.

Cela étant, Casamémoire ne manque pas de devoir une fière chandelle au corps médical et salue les efforts ininterrompus des autorités locales et tous ceux qui aujourd’hui sont au front afin d’assurer la sécurité de tous ainsi que l’élan de solidarité impulsé par les Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
«L’association s’associe à la douleur de ceux qui ont perdu parents, proches et amis», s’exprime la même structure.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *