Noureddine Aqchani : «Le réseau procède à la mise en place d’un café littéraire virtuel»

Noureddine Aqchani : «Le réseau procède à la mise en place d’un café littéraire virtuel»

ALM : Comment avez-vous eu l’idée de lancer cette initiative pendant cette période exceptionnelle ?

Noureddine Aqchani : Notre bureau national a décidé, en concertation avec tous les coordinateurs du réseau des cafés littéraires au Maroc, le lancement d’une initiative solidaire et symbolique sous le slogan «Ikraa Kitabak & Bka fi Darak» (Lisez votre livre et restez à votre maison). Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’interaction positive du réseau avec la période exceptionnelle que vit notre pays, de son engagement dans l’effort national de la lutte contre l’épidémie du coronavirus et de son programme d’encouragement de la lecture, et ce depuis sa création en mai 2015.

Quel est l’objectif principal de cette action culturelle et solidaire ?

Comme je viens de le dire, nous avons voulu à travers cette action participer à l’élan de solidarité nationale que connaît le Maroc. Elle consiste à consacrer les recettes de vente des exemplaires du recueil de poèmes «Taanat Fi Dahr Al Hawaa» (Des coups de couteau dans l’air) du poète et journaliste Mohamed Belmou et celles du nouveau livre «La fascination du récit, lecture dans les écrits du romancier Mustapha Yaala» de son auteur Adel El Karib et publié dans les éditions Achabaka en 2020 au profit du compte bancaire du Fonds Covid-19 ou via l’envoi de SMS au n° 1919 . Parallèlement à cela, le réseau procède à la mise en place d’un café littéraire virtuel pour la lecture de «Des coups de couteau dans l’air» avec la participation d’une pléiade de poètes, écrivains et critiques : Boualem Hamdouni, Abdelhak Benrahmoun, Karim Mjidou, Mustapha El Batouli, Bouchra Boudinar et Hassania Alaoui
Ismaïli, qui ont répondu favorablement à l’invitation, suite à l’annulation pour des raisons sanitaires de la cinquième édition du café de poésie, qui devait coïncider avec la journée mondiale de la poésie (21 mars).

Quels sont vos messages de sensibilisation programmés dans le cadre de cette initiative culturelle et solidaire ?

Dans ce sens, nous avons pensé à la mise en place d’une capsule de sensibilisation sur les réseaux sociaux. Nous allons à travers cette capsule inviter les internautes à restez chez eux tout en les sensibilisant aux avantages du confinement généralisé face au coronavirus. Nous procédons ainsi à la diffusion d’une série de messages pour encourager les citoyens au respect des mesures préventives prises par les autorités locales et sanitaires en vue d’éviter la propagation de cette pandémie. Nous avons décidé pendant cette période de poursuivre des rencontres culturelles virtuelles avec les visiteurs et amis fidèles du réseau.

Quelles sont vos activités culturelles et artistiques prévues pour le mois sacré de Ramadan ?

Nous prévoyons l’organisation de la cinquième édition des Nuits des cafés littéraires ramadanesques pendant la deuxième semaine du mois de mai prochain. Il est prévu la participation des artistes et créateurs marocains et arabes à cet événement. Si la vie revient à la normale, nous envisageons d’autres manifestations au niveau national. D’ailleurs, le réseau travaille avec ses partenaires dans plusieurs villes au Maroc, pour l’organisation des initiatives de sensibilisation et solidaires, dont le lancement aura lieu avec la présentation de la troupe de théâtre de Sidi Yahya El Gharb dans la ville éponyme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *