Nouveau court-métrage de Naima Zitan : «Raida», un film sur la participation féminine aux élections

Nouveau court-métrage de Naima Zitan : «Raida», un film sur la participation féminine aux élections

Le nouveau court-métrage «Raida» (Femme leader), de la réalisatrice et metteuse en scène, Naima Zitan, tombe à point nommé.

La sortie «prochaine», comme elle l’annonce, de cette oeuvre coïncidera avec la campagne électorale qui fait l’actualité au Maroc. Un grand événement national qui interroge également la participation des femmes. Dans l’intrigue, cette production cinématographique, initiée par le théâtre Aquarium en collaboration avec Fadiez studio, raconte, selon l’artiste, «l’histoire d’une militante qui a décidé d’entrer en compétition électorale». D’après la réalisatrice qui en donne un avant-goût sur sa page officielle Facebook, il est également question, dans cette oeuvre, soutenue, entre autres, par l’organisation à but non lucratif «Forum of Federations», «d’obstacles, de déceptions et de persévérance». Dans les faits, une femme médecin se porte candidate aux échéances électorales. Cependant, elle doit faire face à la compétition de son mari, bien qu’il ne soit pas intéressé par la politique, ainsi que de ses camarades dans le parti. Pour réaliser son film tourné à Marrakech, elle s’est entourée d’un casting de renom composé de Sandia Tajdin, Amine Ennaji et Mohamed Choubi.

Le casting rassemble également Said Amel, Ayoub Gretaa, Youssef Ait Mansour, Hanane Benmoussa, Abdellah Nemrouch et Hanane Bakaa. En concevant ce film, Naima Zitan veut véhiculer le message de «faire confiance à la femme». L’artiste s’exprime également dans son court- métrage sur «la conviction de la femme de sa capacité à gérer la chose locale et à prendre les postes de décision tout comme l’homme». «Les citoyens doivent faire confiance à la femme notamment lors de la période des échéances électorales qu’elle qu’en soit son appartenance surtout s’ils sont convaincus du programme, de l’ambition et la contribution de celle- ci», enchaîne la cinéaste. Quant au scénario, il est, comme elle l’explicite, inspiré d’histoires réelles vécues par des femmes. «Il faut multiplier de telles expériences pour cibler le public», estime-t-elle.

Outre «Raida», la cinéaste a déjà mené une autre expérience cinématographique à travers son film «Belmekloub » (A l’envers). Elle a également mis en scène la pièce de théâtre «Dialy» (Le mien). Une oeuvre qui a suscité la polémique pour son inspiration des «Monologues du vagin». En variant les genres artistiques et les sujets, Naima Zitan semble faire preuve de grande créativité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *