Accueil Culture Nouveau single: «Ha Mama» de Sabrina Belfkih récolte 2 millions de vues en peu de temps
Culture

Nouveau single: «Ha Mama» de Sabrina Belfkih récolte 2 millions de vues en peu de temps

Le tout premier single «Ha Mama» de la chanteuse marocaine Sabrina Belfkih est déjà un succès pour elle. Il l’est de par le nombre, qu’elle précise, de «deux millions de vues» qu’il récolte «en moins d’une semaine» après son lancement tout récemment sur sa chaîne officielle YouTube.
Pour sa première œuvre, l’artiste fait le choix de collaborer avec Khalid Salam pour la conception de paroles qui en est également le compositeur pour un arrangement de Mohamed El Ftouh. Quant au vidéoclip, il est réalisé par Hamza El Yamlahi. A propos de ces scènes, elle révèle : «Le clip est tourné d’une nouvelle et différente façon pour remonter avec le téléspectateur marocain au temps de la simplicité et du bel amour». Le tout en rappelant que cette œuvre a déjà eu un grand nombre de vues quelques heures après sa sortie. Pour elle, cette réalisation a eu l’appréciation du public et des fans. D’ailleurs, le mélomane y apprécie également les moments de convivialité familiale au fil des séquences.
Outre «Ha Mama», l’artiste a, à son compteur, des reprises comme «Ma Thasebnich» (Ne me demande pas de compte à rendre) de son interprète égyptienne initiale fort appréciée dans le monde arabe Cherine Abdel Wahab. C’est d’ailleurs cette reprise qui a contribué à la renommée de la jeune artiste. Un cover que l’interprète marocaine partage avec Hakim Ryamne pour rassembler ensemble 200.000 vues après sa reprise de «Moul Koutchi» (Le cavalier) qui a également obtenu 450.000 vues en deux jours. Elle fait également les reprises de singles raï comme «Rouhi nthasbou» (Va qu’on règle nos comptes) de Cheb Bilal qui voisine 500.000 vues, «Rouhi w nsayni» (va-t’en et oublie-moi) qui a dépassé aussi 500.000 vues, «Wach teswa denia» (La vie n’est que dalle) de Cheb Akil qui a dépassé 300.000 vues, ainsi que «Wana nebghiha gaâ wachkauyen» (Je l’aime et alors).
Au-delà de ces œuvres, la chanteuse, dont le premier tube respecte le patrimoine marocain, est qualifiée pour son public d’artiste qui ressemble à la diva marocaine, Latifa Raafat. La jeune artiste manifeste plutôt une prédilection pour la chanteuse que la personnification de rôles. D’où son œuvre et ses reprises. Elle est également connue pour sa passion pour le sport, notamment le football. De quoi varier ses penchants en tant qu’interprète qui fraie son chemin doucement mais sûrement. D’autres projets viendront certainement dans l’avenir.

 

Articles similaires

Le Festival Mawazine-Rythmes du Monde annonce son come-back en 2024

Après trois années d’interruption dues à la pandémie du Covid 19, le...

Quatre romans et un recueil de nouvelles pour ce début 2023

Ce début d’année s’annonce chaud chez les éditions marocaines La Croisée des...

Le Maroc et la Chine renforcent leur partenariat

A l’occasion du Nouvel an chinois, un accord de partenariat est récemment...

Une chorale interprète notre patrimoine en airs occidentaux

C’est visiblement une première. Une chorale marocaine interprète une musique de notre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux