AutreCulture

Nouveau tube: Sofia Kamar surmonte un chagrin d’amour dans «Nsa Li Nsani»

© D.R

La jeune chanteuse marocaine Sofia Kamar se lance à fond dans la scène artistique. Elle vient de sortir son tout nouveau tube «Nsa Li Nsani» (J’omets celui qui m’oublie). En voici les contours d’après l’artiste qui est à sa troisième production avec Harmonus.


Pour son tout nouveau morceau, l’artiste choisit «Nsa Li Nsani». Un titre, écrit et composé par ses soins, qui offre, d’après ses dires, « une immersion émotionnelle dans une histoire poignante d’une nouvelle relation qui a mal débuté, laissant la protagoniste seule et souffrant des absences de son partenaire». D’où cet intitulé d’ailleurs. Le tout en rythmes marocains modernes qui laissent quand même découvrir une voix amère qui abonde dans le sens du thème de cette œuvre. Des airs qui se découvrent à l’écoute de sa musique arrangée par le talentueux Adil Mouflih.

Cet artiste y explore, en fait, les profondeurs des émotions humaines tout en mettant en lumière le courage de la femme de tourner la page après avoir été oubliée par son conjoint. «Les paroles révèlent le poids des traces laissées par cet amour éphémère dans son monde, où la confiance trahie et la souffrance deviennent les pivots de cette œuvre captivante», détaille la chanteuse à propos de cette histoire. Et ce n’est pas tout ! Elle y traite aussi avec le chanteur-compositeur renommé Nouri. Sur un mois, la collaboration entre les deux a donné naissance, dans les studios Harmonus, à «Nsa Li Nsani».

A elle seule, Sofia Kamar, de son vrai nom Khadija Belakhrafy, y a apporté sa contribution unique en jouant de la guitare et en participant activement à la composition du single. Avec Harmonus Productions, l’artiste a déjà enregistré deux titres. Elle y a trouvé son compte puisqu’elle a trouvé en Nouri une « muse». Il a su, d’après elle, reconnaître son talent de compositrice. De par le repère encourageant de ce producteur, elle a pu partager cette composition qui a, selon ses dires, « immédiatement captivé l’attention de l’auditoire ». Elle l’a fait vu son authenticité et sa puissance émotionnelle. Ainsi, cette interprète pourra continuer à faire sa marque dans l’industrie musicale à travers ses compositions assez particulières.

Pour rappel, la chanteuse est une artiste émergente basée au Maroc. Elle est passionnée par la musique depuis son jeune âge. Avec son dernier tube, elle marque un tournant dans sa carrière artistique distinguée. En collaborant avec Nouri, elle sera sûrement une adepte du studio de cet artiste de renom connu pour offrir des services de production musicale de qualité. De quoi encourager d’autres artistes à le fréquenter.

Quant à Sofia, elle se fera facilement et davantage une renommée surtout si elle continue à concevoir des œuvres comme «Nsa Li Nsani» dont les paroles abondent dans le sens de la réalité des relations humaines. A savourer sans modération et écouter en boucle.

Articles similaires

CultureUne

Festival de Fès de la culture soufie: A Bab El Makina, la magie opère en ouverture de la 16ème édition

La magie était au rendez-vous samedi en nocturne à Bab El Makina...

Culture

Dans le cadre de la Journée Internationale du livre : L’IC organise la Semana Cervantina 2024

L’Institut Cervantès de Casablanca célèbre la Semana Cervantina 2024 avec différentes activités...

Culture

Ouverte au public du 18 avril au 6 mai 2024: La Fondation BMCI et la galerie 38 lancent «Vogue»

La BMCI, à travers sa Fondation et en partenariat avec la Galerie...

Culture

«Moroccan badass girl» de Hicham Lasri à l’assaut des salles nationales

Il évoque la pauvreté, le chômage et le désespoir de la jeunesse