Originaire du Maroc et installé en Belgique : Jimmy Gourad Ramdane ou quand la boxe mène au cinéma

Originaire du Maroc et installé en Belgique : Jimmy Gourad Ramdane ou quand la boxe mène au cinéma

Il est champion de boxe et acteur. Il enchaîne les succès en sport comme en cinéma.

Jimmy Gourad Ramdane, marocain installé en Belgique, allie même les deux disciplines à la fois. Sa prochaine performance sera, comme il l’annonce en tant que «coach de boxe dans la série de films «Bad Boys» avec la star américaine Will Smith». «J’y participerai à la demande du réalisateur», avance l’artiste belgo-marocain à propos de cette œuvre internationale qui sera à sa quatrième saison dont la sortie est attendue en 2022.
Outre cette production au pays de l’Oncle Sam, cet acteur, né à Berkane, vient de prendre part à un documentaire intitulé «Histoire d’un migrant». Cette œuvre, tournée en Belgique comme il le précise, sera diffusée «prochainement sur les chaînes de télévision canadiennes qui en sont les initiatrices outre celles américaines».
Récemment, Jimmy Gourad Ramdane s’est produit, en tant que soldat marocain, dans le film «Addomoue El Feddia» (Les larmes d’argent) de son réalisateur belgo-marocain Mourad Bousif.
En plus de ces apparitions, l’acteur, qui s’est affiché avec d’autres stars à l’instar de Saïd Taghmaoui, a collaboré, à l’étranger avec plusieurs artistes dont le Belgo-marocain Hafid Stitou et la Franco-marocaine «Tata Milouda», de son vrai nom Milouda Chaqiq.

En Belgique, il a eu en 1999 un rôle dans le film «Sheds» de son réalisateur Erik Van Looy. En 2010, il a joué dans le film «Hors la loi», de Rachid Bouchareb. Il a performé aux côtés de Jamel Debbouze dans ce film qui fait suite à «Indigènes» primé au festival de Cannes. Et ce n’est pas tout! L’acteur s’est affiché, à l’invitation de l’artiste Mohamed Qissi, au Festival international du film de Marrakech en 2012 lors de spectacles de combats de boxe joués sur le tapis rouge lors de cette édition. Dans son pays natal, l’artiste a même fait des repérages pour le film «Histoires des hommes» du réalisateur Stan Zambo, également scénariste. A son tour, l’artiste belgo-marocain est scénariste du court-métrage intitulé «La peine exécutoire».

En boxe, ce champion compte à son actif une quarantaine d’années de combats. Il a bien hissé le drapeau marocain en Europe où il est également champion. De même il a participé aux championnats internationaux en Argentine et dans les cinq continents. L’occasion pour lui de rencontrer d’autres champions, notamment Mohamed Ali Clay. Comme il exalte cet artiste a pu, de par son installation en Europe, côtoyer des vétérans comme Gérard Depardieu.

En figurant brillamment dans des productions cinématographiques, l’acteur qui a créé des «arts martiaux du désert» met également en valeur ses grandes capacités de boxeur. De quoi faire davantage sa renommée en tant que champion via le septième art.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *