Culture

Ouarzazate: Une invitation aux rythmes d’Ahouach

© D.R

Il y a des expressions artistiques ancestrales qui nous propulsent vers une deuxième dimension. Un espace où le corps suit le rythme et où les mots s’inventent et se meuvent pour habiller les actes du quotidien, décrire le vécu et accompagner l’Homme dans ses joies et déboires. L’art d’Ahouach en fait partie.

Dans ce mode d’expression artistique, le corps cède à l’ivresse des mots et les vers improvisés ou transmis se livrent au même élan. L’initiative du ministère de la culture, de la province d’Ouarzazate, du Conseil régional du tourisme et d’autres partenaires d’organiser la troisième édition du Festival national des arts d’Ahouach, du 8 au 10 août à Ouarzazate, se veut un pont de partage de cet art.

Cette troisième édition promet aux festivaliers des conceptions artistiques visant à faire connaître la diversité de cet art et son étroite liaison avec les expériences qui rythment la vie (naissance, circoncision, mariage et récolte). Les trois grandes soirées inscrites au programme de cette édition seront données à la Casbah historique de Taourirt. «La scénographie vise à mettre en valeur la célèbre Casbah de Taourirt en tant qu’arrière-plan d’une scène (air de jeux) dynamique reprenant un décor authentique de la vie naturelle des campagnes marocaines. Cette scénographie sera réalisée par les artisans du cinéma d’Ouarzazate», soulignent les organisateurs. Notons dans le même cadre qu’une conférence sur Ahwach sera donnée par des professeurs-chercheurs et spécialistes dans le domaine.

De ce fait, le théâtre romain de la Casbah abritera la soirée «Abaraz n’Ait Oumarg», appellation en amazigh désignant une sorte de confrontation entre poètes de deux tribus où l’improvisation des vers et du sens est un espace de concurrence où se mesurent le talent et le maniement des mots dans une forme poétique. Par ailleurs, une exposition photo, mettant en exergue les lieux qui accueillent cette manifestation, équipements et ornements de cet art, est également inscrite sur l’agenda de cette manifestation.

Pour rappel, le mot amazigh «Ahouach» est dérivé du verbe «Houch» qui veut dire danser. Cet art est composé d’une construction rythmique, d’une danse et d’une poésie. «Ahouach est une danse communautaire connue principalement dans le Souss, le Haouz et Drâa. Il se joue dans des circonstances bien déterminées, selon un rituel spécial et exige un endroit spécifique, des vêtements et des ornements adéquats», expliquent les organisateurs.

Cette troisième édition ambitionne d’attirer environ 100.000 personnes entre population locale et visiteurs marocains et étrangers. Il est, selon les organisateurs, une occasion pour faire valoir le potentiel de la région comme composante des attraits qu’offre la destination (tourisme, cinéma, artisanat…).

Articles similaires

Culture

Sanae Sarghini, artiste-peintre et graveuse : «Assilah m’a beaucoup donné dans le domaine de l’art»

Dans cet entretien, l’artiste nous parle de sa participation à l’exposition collective...

Culture

Lancement d’une visite virtuelle exclusive à la Kasbah des Oudayas

À l’initiative de la Fondation pour la sauvegarde du patrimoine culturel

Culture

Les spécificités de l’artisanat de la région du Nord mises en avant à Larache

Dans le cadre du Salon de l’artisanat prévu du 9 au 18...

Culture

Le film «QLAB 6/9» arrive dans les salles à partir du 24 juillet

Il est marqué par la participation exceptionnelle de Saad Lamjarred

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux