Oujda à l’heure du 9è Festival maghrébin du film

Oujda à l’heure du 9è Festival maghrébin du film

La neuvième édition du Festival maghrébin du film d’Oujda (FMFO) a été ouverte, mercredi soir en version digitale, sous le thème «Oujda, Carrefour du Cinéma Maghrébin».


Le Festival, qui se poursuivra jusqu’au 29 novembre courant, revient cette année en force, plus mobilisé que jamais, pour honorer son rendez-vous annuel malgré la conjoncture actuelle liée à la pandémie du Covid-19. Pour l’association Ciné-Maghreb, organisatrice de cet évènement, le format digital choisi pour cette édition permettra une rencontre virtuelle avec un large public des pays du Grand Maghreb et au-delà. L’objectif étant de «contribuer à l’animation de la scène artistique maghrébine et au renforcement des liens entre les peuples et les cultures».
Le directeur du Festival, Khalid Sli a affirmé à l’ouverture de cette édition que le FMFO n’a cessé d’évoluer et de gagner en maturité et en notoriété au fil des éditons avant de parvenir à ériger la ville millénaire d’Oujda en véritable destination cinématographique maghrébine et arabe. Cette manifestation cinématographique a grandi grâce à la persévérance, la patience et au grand travail consenti par les différents partenaires, institutionnels et privés, mais aussi grâce aux passionnés du 7ème art et aux médias, a ajouté M. Sli, également président de l’association Ciné-Maghreb.
La cérémonie d’ouverture a été marquée notamment par la présentation du jury de cette édition et des films retenus pour la compétition officielle, et par l’hommage rendu au comédien Azelarab Kaghat, figure emblématique du cinéma marocain, et ce en reconnaissance à son brillant parcours dans le domaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *