«Passion privées : L’Orient vu par l’Occident» à l’espace culturel Artorium de Casablanca

«Passion privées : L’Orient vu par l’Occident» à l’espace culturel Artorium de Casablanca

Elle montre les plus belles œuvres orientalistes de la collection de la Fondation TGCC

L’espace culturel Artorium accueille du 11 novembre au 31 décembre une nouvelle exposition qui donne à voir une partie de la collection de la Fondation TGCC. Intitulée «Passion privées : L’Orient vu par l’Occident», cette nouvelle exposition, selon les initiateurs, montre les plus belles œuvres orientalistes de la collection de la Fondation TGCC acquises durant ces 30 dernières années ainsi que des céramiques, poignards, bijoux et autres tissus du quotidien oriental qui a tant fasciné les occidentaux.

Pontoy, Cruz Herrera, Majorelle ou encore Mantel sont à découvrir dans une exposition lyrique qui soulèvera sans aucun doute quelques souvenirs de notre mémoire collective. Il faut noter que dès 1826, en plein Siècle des Lumières, les artistes occidentaux ont cultivé une fascination pour l’Orient et la civilisation islamique. Cette fascination s’est traduite par des œuvres picturales, poétiques et littéraires, intemporelles, réunies sous le nom d’orientalisme. La peinture orientaliste est profondément liée au voyage, les artistes en expédition en Afrique du Nord découvrent non seulement de nouveaux sujets, mais surtout une lumière transcendante qui les éblouit.

Alors, ils accentuent les contrastes pour attirer l’œil et enrichissent la palette de couleurs de tons bruns, rouges et jaunes qui créent une ambiance très chaude. Une fois de plus, «Passion privées : L’Orient vu par l’Occident» est une occasion unique de découvrir ou redécouvrir l’histoire de l’Orient du début du XXème siècle racontée par les Occidentaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *