Culture

Portrait du directeur en poète

Le nouveau directeur de l’école supérieure des Beaux-Arts de Casablanca, le poète et écrivain Mostafa Nissabouri, est un ami des artistes. Il a réalisé plusieurs livres en commun avec les peintres. Le porte-folio qu’il a fait avec Farid Belkahia en 1983 est le premier du genre dans le monde arabe. D’autres beaux livres ont succédé à celui-là, dont deux particulièrement attachants. Le premier avec Saâd Hassani, le second avec Houssein Miloudi. Mostafa Nissabouri est l’auteur de plusieurs recueils de poésies : «Plus haute mémoire» (1968), «La Mille et deuxième nuits» (1975), «Rupture» (1982) et «Approche du désertique précédé d’Aube » (1999). L’homme a été de surcroît d’emblée associé à l’une des aventures les plus marquantes de la vie culturelle dans notre pays. Il est en effet co-fondateur avec l’écrivain Abdellatif Laâbi de la revue «Souffle». Des peintres ont participé à cette revue dès son premier numéro. C’est dire que le parcours de Mostafa Nissabouri est à la croisée de l’écriture et de la peinture. C’est dire aussi qu’il connaît très bien son sujet. Il ne reste qu’à attendre d’un homme qui promet tant une réalisation à la hauteur de sa réputation.

Articles similaires

Culture

FIDADOC 2024 «Les mots qu’elles eurent un jour» de Raphaël Pillosio remporte le Grand Prix

Le film «Les mots qu’elles eurent un jour» du réalisateur français Raphaël...

Culture

Le groupe entame une tournée dans plusieurs villes : «Fillas de Cassandra» apporte la musique galicienne au Maroc

À l’occasion de la célébration de la Fête de la musique, l’Institut...

Culture

Rencontre autour du livre «Au détroit d’Averroès» de Driss Ksikes à Casablanca

The Kitab Club, en collaboration avec la maison d’édition Le Fennec, organisent...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux