Pour la création d’un parc national dédié à l’art rupestre dans la province de Semara

Pour la création d’un parc national dédié à l’art rupestre dans la province de Semara

Les participants aux 1ères Journées d’études sur «L’art rupestre au Maroc, réalité et enjeux: la région de Laâyoune-Sakia El Hamra comme modèle», organisées récemment à Laâyoune, ont appelé à la création d’un parc national sur le site des gravures rupestres Laghchiouate situé dans la commune d’Amgala (province de Semara).

A l’issue de ces Journées, les intervenants ont également recommandé la mise en place d’une antenne de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine à Laâyoune. Ils ont aussi relevé la nécessité de créer un centre pour faire connaître le patrimoine culturel de la région. Les participants ont en outre incité à davantage d’implication de la société civile et de la population locale dans la valorisation du patrimoine culturel et la plaidoirie pour l’inscription des sites d’art rupestre sur la liste préliminaire du patrimoine mondial de l’Unesco. De plus, l’accent a été mis sur la centralité de la formation et de l’encadrement des étudiants dans le domaine du patrimoine archéologique, avec la réalisation d’un guide des sites d’art rupestre de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, en plus d’encourager la recherche scientifique pour étudier les sites archéologiques et créer un musée archéologique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *