Préparatifs de la journée africaine des droits d’auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA

Préparatifs de la journée africaine des droits d’auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA

En prélude à la célébration de la Journée africaine des droits d’auteur, dont les préparatifs vont bon train, le Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA) a fait le choix de «valoriser le patrimoine culturel hassani».

L’annonce vient d’être faite par cette structure marocaine qui précise que «la musique hassanie est une composante essentielle de la culture nationale». Au sens de la directrice par intérim du Bureau marocain, Dalal Mhamdi Alaoui, «la célébration de cette journée africaine se veut de promouvoir la musique hassanie». Celle-ci étant considérée comme un art qui s’étale d’Oued Drâa au sud du Royaume vers les fleuves du Sénégal et du Niger en plein Sud et des monts Ifoghas à l’est vers l’océan Atlantique. Aussi, cette musique se distingue également par la diversité de ses «maqâms». «La musique hassanie a la particularité d’allier celles africaine, amazighe, andalouse et arabe.

Elle a même des liens avec la poésie classique», ajoute la responsable. Le tout en rappelant que le BMDA a fourni de grands efforts pour promouvoir ce patrimoine, le conserver et s’intéresser aux créateurs, poètes et artistes en veillant à faciliter la conservation de leurs créations artistiques et ce en exécution des orientations du Souverain qui incite à promouvoir la culture hassanie et honorer les artistes à l’instar de toutes les composantes de l’identité marocaine. Outre ces démarches, le Bureau marocain a organisé, au cours de cette année, des journées portes ouvertes à Laâyoune, Dakhla avec les acteurs artistiques et syndicaux dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Dahab pour mieux faire connaître les missions du BMDA. Ces journées, dédiées également aux droits d’auteurs et droits voisins, étaient l’occasion pour recevoir les demandes d’adhésion des créateurs pour la déclaration de leurs oeuvres littéraires et artistiques. Mieux encore, le BMDA a ouvert des bureaux régionaux dans les provinces du Sud afin de permettre aux artistes et créateurs de déposer leurs oeuvres, conserver leurs droits et garantir l’obtention des subventions offertes en vertu de la loi.

Pour rappel, l’ensemble des bureaux africains de droits d’auteur, membres de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC) célèbrent la journée africaine. «Arts, culture et patrimoine» étant le thème choisi pour cette manifestation en cette année. Pour information, d’autres nouveautés sont prévues d’être dévoilées par le BMDA à propos de cet événement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *