Culture

Prévu du 18 au 28 avril à Rabat / Festival Jidar : Douze artistes investissent les murs de la capitale

© D.R

L’Association EAC-L’Boulvart organise la 9ème édition du Festival Jidar-Rabat Street Art du 18 au 28 avril 2024. Cette année, le festival fait la part belle à l’abstrait et à l’hyperréalisme en conviant des street artistes connus pour la délicatesse et la précision de leurs œuvres.

Les murs de la capitale se glissent dans une nouvelle peau. Le Festival Jidar-Rabat Street Art annonce son retour pour une 9ème édition prévue du 18 au 28 avril 2024. Organisé par l’Association EAC-L’Boulvart, cet évènement incontournable accueillera douze artistes issus de huit pays différents, invités à investir les murs de la capitale pendant dix jours. «Cette année, le festival fait la part belle à l’abstrait et à l’hyperréalisme en conviant des street artistes connus pour la délicatesse et la précision de leurs œuvres», indiquent les organisateurs. Il s’agit en effet de Alexis Diaz (Porto Rico), Nespoon (Pologne), Kartelovic (Allemagne), Facio (Argentine), HNRX (Autriche), Fikos (Grèce), Kaori Izumiya (Japon), Luogo Comune (Italie), Normal (Maroc), Majda Jarbili (Maroc), Houssam El Ghallal (Maroc) et Acoby (Maroc).
En parallèle, cette manifestation artistique propose le Mur Collectif. Selon les initiateurs, c’est un laboratoire où les aspirants street artistes sélectionnés sur dossier s’initient au muralisme sous la houlette de leurs aînés. «Pendant 10 jours, ils bénéficieront de l’encadrement et des conseils de Ed Oner et Basec pour perfectionner leur technique et réaliser ensemble une fresque commune», explique-t-on.

Toujours dans l’univers du street art, Jidar propose cette année un nouveau rendez-vous, conçu comme un dialogue entre le monde urbain extérieur et l’espace intimiste d’une galerie d’art. Ce «OUT/IN» se décline en trois volets animés par l’artiste espagnol Txemy : une performance murale, une rencontre avec l’artiste et une exposition de peintures de petits formats à l’Atelier Ambigu.
L’échange et le partage sont également au cœur du programme de cette édition. Des visites guidées sont programmées chaque week-end. «Des habitants de Rabat auront le choix entre deux parcours différents pour découvrir la genèse et les anecdotes de fabrication des œuvres murales qui font désormais partie du patrimoine culturel de la ville». Enfin, les Jidar talks accueillent le public dans l’auditorium du Musée Mohammed VI pour discuter à bâton rompus avec les street artistes de leur parcours.

Il faut dire que le festival Jidar a pu entretenir un lien organique avec la ville qui lui sert à la fois de décor et de support. Il est profondément connecté à son environnement. «Créer une culture locale du street art, tisser des liens avec les habitants, faire incuber les talents de demain, favoriser l’émergence d’un écosystème pérenne… cet ancrage local infuse dans toutes les activités qui figurent au programme de la 9ème édition», relèvent les organisateurs. Depuis la création de Jidar en 2015, les plus grands noms du muralisme national et international ont contribué à redonner un nouveau visage à la capitale, désormais parée d’une centaine de fresques.

Articles similaires

Culture

Dans le cadre de la Journée Internationale du livre : L’IC organise la Semana Cervantina 2024

L’Institut Cervantès de Casablanca célèbre la Semana Cervantina 2024 avec différentes activités...

Culture

Ouverte au public du 18 avril au 6 mai 2024: La Fondation BMCI et la galerie 38 lancent «Vogue»

La BMCI, à travers sa Fondation et en partenariat avec la Galerie...

Culture

«Moroccan badass girl» de Hicham Lasri à l’assaut des salles nationales

Il évoque la pauvreté, le chômage et le désespoir de la jeunesse

Culture

«Disciples Escoffier Maroc» : Un rendez-vous gastronomique à Rabat

Organisé autour de la transmission à travers les femmes