Protection sociale des artistes : El Ferdaous examine des solutions structurelles

Protection sociale des artistes  : El Ferdaous examine des solutions structurelles

Les artistes vont bientôt pouvoir bénéficier de mesures de protection sociale.

Le ministre de la culture, de la jeunesse et du sport, Othman El Ferdaous, a en effet commencé à étudier des solutions structurelles pour soutenir l’artiste marocain. Dans de son intervention à la Chambre des représentants, lors de la séance hebdomadaire des questions orales, en réponse à une question orale du groupe Justice et Développement sur «les mesures prises pour soutenir l’artiste marocain en situation de vulnérabilité», le ministre a indiqué dans ce sens, que son ministère se penche sur plusieurs solutions. Parmi lesquelles figure, notamment, la mise en œuvre du chantier royal relatif à la généralisation de la protection sociale.

De plus, le ministre a déclaré que son département de la culture est également engagé dans la «promulgation du décret d’application de la loi n°98-15 relative au système d’assurance-maladie obligatoire de base (AMO) pour les catégories des professionnels et des travailleurs indépendants et les personnes non salariées exerçant une activité privée, ainsi que la loi relative à la création d’un système de retraite au profit des catégories de professionnels, de travailleurs indépendants et des personnes non-salariés». Dans le même contexte, M. El Ferdaous a rappelé que son département avait adopté, il y a des années, des solutions provisoires au profit des artistes dont notamment l’organisation des cérémonies en hommage aux artistes qui vivent dans des conditions difficiles.

D’ailleurs, il a fait savoir que «la pandémie du Coronavirus a constitué une épreuve pour le monde, les communautés et les familles, et a montré la réalité du secteur informel qui est considéré comme une catastrophe sociale». Il faut noter que les artistes feront partie des professions qui intégreront bientôt le régime AMO des indépendant. Il concerne l’ensemble des artistes disposant d’une carte professionnelle et travaillant de façon indépendantes. Autrement dit, les artistes salariés ou fonctionnaires ne sont pas concernés par ce dossier, étant couverts par l’AMO.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *