Questions à Brahim El Mazned, fondateur de Visa For Music : «Nous espérons que ces temps troubles vont passer pour maintenir la date de Visa For Music»

Questions à Brahim El Mazned, fondateur de Visa For Music : «Nous espérons que ces temps troubles vont passer pour maintenir la date  de Visa For Music»

Le grand marché musical d’Afrique, Visa For Music, est prévu du 18 au 20 novembre. Cependant, l’évolution de la situation épidémiologique, due au coronavirus, laisse poser des questions quant au maintien de cet événement. C’est pourquoi nous avons posé la question à Brahim El Mazned qui en est le fondateur depuis sept ans. Dans cet entretien, il caresse l’espoir de voir cette crise passer pour pouvoir l’organiser. M. El Mazned, également directeur artistique du festival Timitar et acteur culturel aux multiples casquettes, s’exprime par l’occasion sur son projet dédié aux «Rwaiss».

ALM : Visa For Music est fort attendu par les artistes et professionnels de la musique. Qu’en est-il de son maintien en ces moments difficiles ?
Brahim El Mazned : C’est un projet qui me tient à cœur. Avec toute l’équipe de l’événement, nous y mettons toutes nos énergies. Nous espérons que ces temps troubles et cette période difficile, pour les artistes et acteurs culturels, vont passer afin de pouvoir en maintenir la date. A cet effet, nous attendons le mois de septembre pour voir si cette crise va se calmer pour organiser une édition symbolique. Nous avons envie de revenir pour panser cette crise et repenser ensemble l’avenir de notre secteur.

Vous préparez également un projet sur les «Rwaiss». Où en êtes-vous ?
Pour l’heure, il est en stade de fabrication. Sur le plan des partenariats, les temps sont difficiles. Nous espérons trouver des ressources d’ici fin septembre pour le présenter éventuellement en octobre.

Auriez-vous d’autres projets ?
Il y a plusieurs projets en rapport avec le secteur de la musique. Pour le moment, tous les projets sont, cependant, à l’arrêt. Nous espérons que cette crise ne va pas tuer les artistes, les projets et les entreprises culturelles.

Visa For Music selon Brahim El Mazned

«Nous accompagnons les managers pour être porteurs de projets». Ainsi répondait M. El Mazned à ALM, lors d’une conférence de présentation d’une édition précédente de cet événement qui se veut, selon son directeur fondateur, d’encourager la mobilité artistique. Aussi, l’événement est destiné, selon l’interlocuteur, à «répondre à la problématique de l’export. Et c’est là où nous œuvrons pour mettre les artistes face aux acheteurs».
A propos du financement, M. El Mazned précise que «Visa For Music est un projet qui ne cherche pas des sponsors mais des mécènes».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *