Rabat : La création cinématographique au service de la préservation de la mémoire historique de la résistance

Rabat : La création cinématographique au service de la préservation de la mémoire historique de la résistance

Une journée d’étude sur la création cinématographique au service de la préservation de la mémoire historique de la résistance et du mouvement de libération nationale au Maroc sera organisée lundi prochain, à Rabat, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Initiée par le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, le Centre cinématographique marocain et la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, cette importante manifestation scientifique, culturelle et artistique verra la participation d’une pléiade d’écrivains, d’historiens chercheurs, de producteurs et de réalisateurs de cinéma et de compétences du monde du 7ème art, indique un communiqué du Haut commissariat. La rencontre, qui aura lieu à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, propose deux ateliers de travail axés sur la place de la mémoire historique nationale dans la production cinématographique pour en élever le niveau des performances et contribuer à la présentation du riche fonds documentaire relatif aux luttes héroïques de la résistance marocaine et du mouvement national de libération du Maroc.

Le communiqué souligne l’importance du rôle du cinéma et de l’art dans la mise en exergue des glorieuses pages de l’histoire du Royaume et dans la diffusion des valeurs et des vertus de patriotisme, de civisme et de bonne citoyenneté auprès des générations nouvelles et montantes, rappelant le besoin de plus en plus pressant dans ce domaine d’accéder à une culture de la mémoire historique nationale à même de faire prévaloir le riche patrimoine national de la résistance et de l’armée de libération.

C’est pour répondre à tous ces questionnements que les organisateurs vont s’atteler à engager une profonde réflexion et un large dialogue sur les possibilités et les perspectives d’un cinéma marocain au service de la résistance et des mouvements de libération nationale, ajoute la même source.
Cette journée d’étude, initiée à l’occasion de la commémoration de la journée nationale de la résistance, débouchera sur des recommandations et des propositions qui contribueront à identifier les voies et mesures appropriées en vue d’élargir les perspectives d’avenir du cinéma de la résistance et des mouvements de libération nationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *