Culture

Relevant de la SNRT: La 8ème chaîne fait découvrir la culture amazighe en Ramadan

© D.R

A l’instar d’autres chaînes du bouquet de la SNRT (Société nationale de radiodiffusion et télévision), Tamazight dévoile sa programmation ramadanesque. Une grille qui se veut de mieux faire découvrir la culture amazighe.

Pour ce Ramadan, « Tamazight » dédie sa programmation ramadanesque non seulement au public amazighophone mais aussi à tous les Marocains. A l’occasion du mois sacré, la chaîne a concocté une grille répondant aux besoins du grand public en information, culture, éducation et divertissement. L’objectif en étant de contribuer à la valorisation de l’amazigh. D’où la conception d’œuvres dramatiques, humoristiques, culturelles et de patrimoine avec la participation des stars les plus célèbres.

Des feuilletons dramatiques et humoristiques
Ainsi, la célébrissime œuvre télévisée « Baba Ali » est de retour en prime time le temps d’une quatrième saison en « Tachelhit ». Dans le même affluent, le feuilleton « Afaddar » racontera, sur la même chaîne, l’histoire d’une jeune, au chômage dans un village du Rif, qui, pour aider ses pairs, veut créer une coopérative que son père conservateur rejette en pleins faits marqués par des obstacles et des personnages.
Aussi, les téléspectateurs de la chaîne découvriront en « Tamazight » le feuilleton « Imtawen Zwanine » (Larmes sèches) dont les épisodes pleins de suspense parlent de la trahison et la croyance au destin. Le tout dans une intrigue dramatique dont le sort est imprévisible.
En outre, de nouvelles séries comiques sont programmées avant la tranche «ftour» (rupture du jeûne). Entre autres, «Ibouhasen» raconte des situations comiques du parcours de footballeurs sans talents et leur coach qui finissent par triompher. Aussi «Ya ana ya hya» relate l’histoire d’un simple paysan marié à deux femmes ennemies. Et ce n’est pas tout !

Des films et une compétition
En outre, la grille de la 8ème chaîne programme trois œuvres télévisées et cinématographiques produites en amazigh. A commencer par le film «Ylis N Hollanda» (Une fille des Pays-Bas) qui raconte l’histoire de jeunes villageois rêvant d’immigrer tout en caressant l’espoir d’épouser une fille de retour au pays. La deuxième production étant «Karab El Houb» (La barque de l’amour). Quant au troisième film, intitulé «Asigl», il met en avant la clé dans l’imaginaire amazigh.
De plus, l’émission «Ciné Café» est programmée en tant que compétition qui laisse libre cours aux créateurs de premiers courts-métrages en amazigh.

Des documentaires aussi
De surcroît, la chaîne programme quotidiennement les documentaires «Maourouth hay», «Fann wa asala», «Asrar Attabiaa», «Matahif Al Maghrib», «Jawahir Assahra» et «Moudoune Atika».
Outre les journaux télévisés et les programmes fixes adaptés au Ramadan, la chaîne propose une nouvelle offre des émissions «Rouhe Al Islam», «Timsizrouine N Ramadan» dédiée à l’Inchad et Madih et «Nour El Qouloube» pour répondre aux questions des citoyens quant à leur religion.
De même, «Tamazight» donnera à voir le programme «Izri Gh Ramadan» (Cela s’est passé en Ramadan) qui présente des faits historiques survenus au mois sacré. Le tout en récit et en méthode pédagogique pour révéler le génie des Marocains à travers l’histoire tout en mettant l’information historique à la portée de la nouvelle génération.

Articles similaires

Culture

Villes intelligentes : Seconde édition du salon pédagogique, cette fois-ci à Agadir

Après Casablanca c’est au tour de la ville d’Agadir d’accueillir la seconde...

Culture

Elle présente ses œuvres pour la première fois au Maroc: L’artiste internationale Myam expose à l’espace «Cowork & Live»

L’espace «Cowork & Live», situé à Casablanca dédié à la synergie créative,...

Culture

«Perles d’Art» : Une exposition qui célèbre la créativité internationale

Prévue le 27 avril à la galerie «Living 4 Art» à Casablanca

Culture

La série américaine «Flight 103» sera tournée au Maroc

Le Maroc continue d’accueillir le tournage de grandes productions étrangères. Il accueille...