Culture

Reportage : L’effervescence des préparatifs pour les fêtes de fin d’année

© D.R

Les fêtes de Noël et du réveillon de la Saint-Sylvestre approchent à grands pas. Les vitrines des magasins des quartiers chics sont ornées de sapins artificiels lumineux et de petits ours en peluche. Les fleuristes ont passé leurs commandes pour s’approvisionner de très belles fleurs et roses à l’approche des fêtes de fin d’année. «Nous faisons nos meilleures ventes pendant les fêtes de Noël et de la Saint- Sylvestre. Notre clientèle se compose, en cette période de l’année particulièrement, de gens aisés dont quelques chrétiens qui sont parmi nos fidèles clients», confie un marchand de fleurs au souk R’Mel El Kbira à Tanger. Par ailleurs, le Nouvel an est célébré comme une grande fête dans les grandes villes telles que Casablanca, Marrakech, Fès, Rabat, Tanger ou Agadir. Selon les hôteliers et les restaurateurs, les préparatifs ainsi que les réservations pour fêter cette période de fin d’année dans leurs établissements se font à l’avance. A titre d’exemple, les ornements et les décorations du Nouvel an à Tanger ont commencé à être réalisés dans la majorité des grands hôtels, des restaurants, des night-clubs, des pâtisseries et des chocolateries au début du mois de décembre. «Comme les années précédentes, nos personnels spécialisés dans la décoration préparent, à cette occasion, des ornements qu’ils placent à l’entrée de l’hôtel et dans les places publiques. Quant aux restaurants de l’hôtel, les ornements et les décorations du Nouvel an y sont réalisés uniquement pour la soirée du réveillon», révèle une responsable dans un grand palace à Tanger. A l’instar des autres villes touristiques, Tanger connaît, pendant les fêtes de fin d’année, un grand nombre d’arrivées de touristes étrangers dont la majorité est constituée de visiteurs espagnols et français. A cet effet, les hôteliers et restaurateurs, qui considèrent cette fête comme une période de haute saison, diversifient leurs produits et services pour atteindre un grand chiffre d’affaires. Ils ont déjà préparé de belles brochures dotées de leurs menus détaillés, en particulier ceux des soirées de Noël et du réveillon de la Saint-Sylvestre, ainsi que le programme de spectacles typiques pour cet événement. «Nous avons préparé, pour les fêtes de fin d’année 2010, des menus spécifiques pour l’occasion et qui sont composés des menus de Noël et ceux destinés à être servis du 25 au 30 décembre, ainsi que le dîner de gala de la Saint- Sylvestre. La grande soirée du réveillon sera animée par un groupe folklorique de renom. Lequel sera accompagné par d’autres groupes de danses folkloriques orientales de différentes régions marocaines de Jbala, El Guedra…», précise la même responsable hôtelière. L’effervescence des fêtes de fin d’année a gagné aussi les grands restaurants de Tanger. Ceux-ci ont déjà reçu un grand nombre de réservations de tables. Les chefs cuisiniers se disent prêts à servir tous les goûts et faire face à la grande ruée que connaissent leurs établissements en cette période. Ils précisent que les plats à base de fruits de mer sont les plus commandés pendant les fêtes de Noël, mais les huîtres demeurent beaucoup plus consommées en cette période. «Nous avons reçu beaucoup de réservations pendant cette période. Mais on essaie de faire le maximum pour trouver des tables libres pour ceux qui réservent au dernier moment. Un menu amélioré est déjà fait pour le 24 décembre avec des plats variés mais typiques de Noël. On a préparé un seul menu pour la soirée du réveillon», déclare Rémi Tulloue, directeur et chef de cuisine d’un restaurant de spécialités françaises à Tanger. Outre les établissements hôteliers et de restauration, les agences de voyages sont aussi concernées par l’effervescence des fêtes de fin d’année. Elles doivent, à leur tour, faire de leur mieux pour tirer grand profit de cette période. «Les tarifs doivent connaître une nette hausse à l’occasion des fêtes de Noël et de la Saint-Sylvestre, contrairement à une période creuse. Nous sommes amenés à augmenter nos tarifs, du moment que nos fournisseurs ont tendance à augmenter leurs prix», explique un agent de voyages à Tanger. Et qu’en est-il des pâtissiers et des chocolatiers ? Ces derniers expliquent que le chocolat est un produit raffiné et symbole de chaleur et de convivialité ; les Marocains commencent grandement à s’y adonner. «Les clients ne font pas attention au prix lorsqu’il s’agit de leurs achats des fêtes de fin d’année», confie un vendeur dans un magasin de chocolat.
Quant aux pâtisseries, elles connaissent une grande ruée pendant le jour de la Saint-Sylvestre, et un peu moindre durant la semaine qui précède cet événement. «Nous voyons notre chiffre d’affaires augmenter vingt fois plus que d’habitude. Nous avons une grande demande notamment pour les tartes et les autres gâteaux achetés généralement pendant toutes sortes de fêtes de l’année à savoir les bûches et les forêts», confie un caissier d’une pâtisserie. Reste que tous ces préparatifs et l’effervescence qui accompagnent les fêtes de fin d’année ne laissent pas indifférents ceux dont les moyens ne leur permettent pas de fréquenter les lieux de luxe. Les jeunes disent vivre de bons moments en envoyant des SMS de meilleurs vœux à leurs familles ou à leurs amis à travers leurs téléphones portables. Les plus âgés peuvent faire de même via des cartes postales. Bonne année !

Articles similaires

Culture

La RAM transporteur officiel du Festival du Marché des Arts du Spectacle Africain d’Abidjan

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) est le transporteur officiel du...

Culture

La star palestinienne Saint Levant dévoile «5am in Paris» tourné à Marrakech

La star palestinienne Saint Levant, de son vrai nom Marwan Abdelhamid, frappe...

Culture

Le festival international du Film de Cap Spartel, du 17 au 20 avril à Tanger

La 10ème édition explore la relation entre le cinéma et le voyage

Culture

Université Hassan 1er de Settat: Le cinéma et l’université en débat

La Faculté des Langues, Arts et Sciences Humaines de l’Université Hassan 1er...