«Sous l’ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Éditions Orion

«Sous l’ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Éditions Orion

C’est un roman dont la narration se caractérise par un style fluide et captivant.

Sont mis en scène deux jeunes gens (Hachem et Zineb) pris dans les rets du désir. Le récit semble laisser se dé-rouler une histoire ordinaire mais l’écriture invite progressivement le lecteur à la réinvention en acte de deux destins. L’auteur accompagne, avec une grande finesse, les mouvements d’introspection par lesquels les personnages, à la fois, subissent et orientent les événements qui déterminent leurs parcours de vie et façonnent leur être. Nous ne sommes pas loin d’un effet de performativité littéraire. L’écriture invente une vie qui se réinvente par la retour effectif des personnages sur leurs pas et sur les pas de leurs ascendants. La réappropriation de leurs mémoires ne leur est pas offerte gratuitement, elle se réalise au prix de souffrances profondes et de questionnements existentiels.

Le cheminement par lequel leurs mémoires se croisent et se confondent est incarné dans un voyage entre deux villes figurant deux facettes d’un Maroc dont l’Histoire, passée et présente, est subtilement mise en image, dans un récit qui cultive la sérénité, l’apaisement, qu’inspirent… des allées de peupliers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *