Tahar Ben Jelloun préside le jury des longs métrages

Tahar Ben Jelloun préside le jury des longs métrages

Festival international cinéma et migrations

Considéré comme étant l’un des rendez-vous culturels phares de la ville d’Agadir, le Festival international cinéma et migrations revient pour une 18ème édition. L’association «Al moubadara attakafiya » vient d’annoncer l’organisation de la 18ème édition du Festival international cinéma et migrations à la ville d’Agadir et ce du 13 au 18 décembre prochain. Il viendra animer la scène culturelle locale après une longue stagnation due à la Covid-19. D’après les initiateurs de cette rencontre cinématographique, «en restant fidèle à son thème, le Festival procède à une sélection internationale de nouveaux films longs et courts métrages, ayant pour thème l’émigration ou réalisés par des immigrés durant les deux dernières années, et qui seront programmés pour les deux compétitions officielles encadrées par un jury des longs métrages présidé par l’éminent écrivain, poète et peintre franco-marocain, Tahar Ben Jelloun, et un jury des courts métrages présidé par Bilal Marmid, journaliste et critique de cinéma».

La rubrique hommage de cette édition comporte la consécration du talentueux Samy Naceri, acteur français fils d’immigré, et grand amoureux du Maroc, qui a pu marquer par ses rôles et son énergie débordante la scène cinématographique française avant de se lancer à la conquête d’Hollywood. Hommage aussi sera rendu à l’humoriste franco- marocain Bouder et à l’actrice Majdouline Idrissi. La 18ème édition du festival, tant attendue par le public et par les professionnels du 7ème Art, sera aussi l’occasion d’organiser, en parallèle des projections des films en compétition, des conférences et séminaires thématiques animés par des chercheurs et spécialistes, des ateliers de formation dans les métiers de cinéma, ouverts aux jeunes cinéastes marocains. Aussi pour offrir au public l’occasion de suivre la production cinématographique marocaine, le Festival propose un cycle du réalisateur marocain résidant en Suisse, Mohcine Basri, à travers la projection de ses trois longs métrages.

C’est encore une édition qui représente un défi promotionnel de la culture à travers le 7ème Art qui prône les valeurs de partage et d’échanges, et que l’association «Al moubadara Attakafiya» organise, cette année, en partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCME), le Conseil de la région Souss-Massa, la wilaya de la région Souss-Massa, le Conseil préfectoral d’Agadir Ida Outanane, la Commune d’Agadir, l’Université Ibn Zohr et des partenaires institutionnels publics et opérateurs privés. Pour rappel, ce Festival organisé depuis 2003 accueille annuellement des films marocains et internationaux qui traitent des migrations ou dont le réalisateur ou la réalisatrice est un immigré. Des conférences et débats, ouverts au grand public et aux étudiants des universités et animés par des chercheurs dans le domaine des migrations, figurent au programme du festival.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *